Suivez le groupe qui précède

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Dans plusieurs clubs de golf au Québec, le... (Photo 123RF)

Agrandir

Dans plusieurs clubs de golf au Québec, le temps alloué est de quatre heures ou de quatre heures et 15 minutes.

Photo 123RF

Phil Desgagné
Le Quotidien

CHRONIQUE / Après deux semaines de repos, je reviens cette semaine avec l'idée de vous parler de quelques sujets qui ont retenu mon attention. Je débute avec le golf.

Depuis le début de la saison, beaucoup de gens me disaient que le Club de golf Lac-Saint-Jean de Saint-Gédéon était probablement celui qui offre les meilleures conditions dans la région. Mardi dernier, j'ai eu l'occasion de vérifier la véracité de ces dires. Dès mon arrivée, Gilles Desjardins, le préposé aux départs, était là pour nous accueillir. Fidèle à ses habitudes, il était très enthousiaste sur l'état du terrain. Nous avons pris quelques minutes pour discuter du temps de jeu et essayer de répondre à sa question : quatre heures et trente minutes pour un 18 trous, est-ce correct ?

Ma réponse a été instantanée. Oui, et très largement. Dans plusieurs clubs de golf au Québec, le temps alloué est de quatre heures ou de quatre heures et 15 minutes. Il faut avouer que les gens qui ne jouent pas très souvent ou qui ne connaissent pas le parcours vont prendre un peu plus de temps, ce qui est tout à fait normal. Il est donc souvent très difficile de respecter le temps alloué. Mais ce ne sont pas toujours les invités qui prennent le plus de temps sur le parcours. Ce sont souvent des membres réguliers qui retardent, car plusieurs jouent souvent comme s'ils étaient dans un tournoi professionnel. Je me dis que le plus important quand on est sur un terrain de golf est de suivre le quatuor qui est devant. Si vous prenez du retard, c'est que vous êtes trop lent. Oubliez le temps de jeu demandé et respectez la bonne habitude de suivre ceux qui vous devancent.

Maintenant, de retour au terrain de Saint-Gédéon. J'ai adoré ma journée. Le parcours bénéficie des meilleures conditions que j'ai vues à cet endroit depuis des années. Les allées sont de loin les plus belles de toute la région. Les verts étaient très réceptifs et aussi très rapides.

Ceux qui me disaient que c'est à cet endroit qu'on retrouve les meilleures conditions de jeu dans la région cette année n'ont pas menti. J'ai été très impressionné.

J'ai eu l'occasion de parler au professionnel et directeur général du club, Keven Fortin-Simard. Il s'est dit très satisfait du travail effectué par l'équipe de terrain. En passant, mes félicitations à Keven et à sa conjointe qui sont parents pour la première fois depuis quelques semaines.

Lors de ma visite, un groupe d'anciens joueurs de mon époque au hockey junior était sur place. J'ai revu avec plaisir deux anciens des Marquis de Jonquière, Claude Simard et Marcel Lapointe, tout comme Claude Houde, un ancien des Citadins d'Arvida, et Marc Delisle, un ancien du National de Port-Alfred. Ça fait toujours plaisir de les revoir.

Justin St-Pierre

Vendredi dernier, j'ai eu la chance de discuter pendant quelques minutes avec Justin St-Pierre. L'arbitre dans la Ligue nationale de hockey était dans une forme splendide. Il était très heureux de souligner qu'il a été choisi pour accompagner deux équipes de la LNH en Chine. Ce sera sans doute une belle expérience pour lui. En plus, il aura l'occasion d'arbitrer un des deux matchs préparatoires que jouera le Canadien au Centre Vidéotron de Québec. Justin approche les 1000 matchs en carrière dans la LNH. Toute une carrière pour le p'tit gars d'Albanel...

Marquis de jonquière

J'ai hâte de voir quand Marc Boivin va annoncer l'identité du prochain coach des Marquis de Jonquière. La décision tardive de Richard Martel d'accepter le rôle de commissaire de la Ligue nord-américaine de hockey a placé Marc Boivin dans une situation difficile. Il n'est pas facile à remplacer. Le nom de Benoit Gratton est venu à mes oreilles. Joueur instructeur, j'ai des doutes. Dean Lygitsakos est disponible. On dit qu'il coûterait trop cher, mais Dean n'est pas dans une situation idéale s'il veut encore diriger une équipe de hockey. Il pourrait revoir ses demandes à la baisse.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer