Les amateurs ont été gâtés

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
CHRONIQUE / Malheureusement, le parcours des Saguenéens en séries s'est terminé... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Phil Desgagné
Le Quotidien

CHRONIQUE / Malheureusement, le parcours des Saguenéens en séries s'est terminé dimanche après-midi dans un match tout à fait spectaculaire. Ils ont puisé dans leur réserve d'énergie pour donner tout un spectacle. Oui, le meilleur club a gagné et personne ne peut en douter, mais les hommes de Yanick Jean en ont mis plein la vue à l'équipe de Saint John. On pourrait revenir sur ce match et trouver des points négatifs et d'autres positifs, mais ça ne changerait rien au résultat final.

Ce qu'on retient de cette saison, c'est que les Saguenéens formaient une équipe qui avait beaucoup de talent et, surtout, qui était dédiée à son système de jeu. Chaque joueur connaissait son rôle. En séries éliminatoires, ce club a surpris bien des gens et a convaincu beaucoup de partisans de revenir au Centre Georges-Vézina. C'était le fun de voir le Centre Georges-Vézina rempli à pleine capacité lors des dernières rencontres. En plus, beaucoup de gens qui n'avaient pas assisté à un match depuis longtemps se disaient agréablement surpris par le spectacle. Ils ont aimé voir des joueurs très talentueux.

Je crois que les gens ont été gâtés au cours de la saison et particulièrement dans la série contre Saint John. Des joueurs de talent, il y en avait des deux côtés. On en verra très bientôt plusieurs dans la Ligue nationale de hockey. Il suffit de penser à Thomas Chabot, qui évoluera probablement avec les Sénateurs d'Ottawa l'an prochain, et Joe Veleno, le surdoué des Sea Dogs qui sera repêché en première ronde dès l'an prochain. Même s'il n'a que 16 ans, il était le meilleur attaquant des deux équipes.

Du côté des Sags, c'était un adieu pour les Billia, Allard, Roy, Zhukenov, Marcoux et Ratelle. Billia nous a donné du hockey de qualité en séries. Il a été le joueur vedette de l'équipe. Nicolas Roy a été un leader exceptionnel pendant trois ans. Il y a longtemps qu'on n'avait pas vu un joueur avec autant de talent chez les Sags. En plus, c'est tout un gentleman. Frédéric Allard a été pendant quatre ans le meilleur défenseur de cette équipe. Il a quelques fois travaillé dans l'ombre, mais il a toujours été très efficace.

À la période des transactions, Yanick Jean a décidé d'y aller « all in », comme on le dit dans le langage du poker, mais quand même d'une façon modérée. Il a évité de vider son club, comme l'a fait l'équipe de Charlottetown. Les Saguenéens auront quand même une assez bonne équipe l'an prochain. On oublie souvent de donner crédit à Yanick Jean et à son entourage. Ils ont travaillé très fort pour enfin donner à la population un club intéressant. Il ne faut pas oublier l'absence de German Rubtsov, sur lequel on avait bâti ce club. Un choix de première ronde d'une équipe de la Ligue nationale qui n'était pas là pour la demi-finale. Imaginez les Sea Dogs sans Thomas Chabot. La série n'aurait pas été la même.

J'ai hâte de connaître le bilan de saison du DG, mais les séries nous en ont donné pour notre argent. Ils ont prouvé que le meilleur marketing demeure le spectacle et les victoires.

Les Marquis

Maintenant place à la grande finale de la Ligue nord-américaine de hockey. Lors des derniers matchs des Saguenéens, j'ai eu l'occasion d'avoir Richard Martel à mes côtés. C'est toujours intéressant de voir ses réactions. Il regarde un match comme un coach et non comme un partisan. Ses réactions nous incitent souvent à voir le match d'une façon différente.

On a parlé beaucoup des Marquis. De Cédrick Desjardins, il m'a rappelé que c'est le gardien qu'il voulait avoir en séries éliminatoires parce qu'il a déjà gagné. Il estime que les joueurs obtenus dans des transactions ont donné beaucoup. On a parlé de Juraj Kolnik. Richard Martel m'a dit que plus la saison a avancé et plus la qualité de son jeu a monté. En séries, il a vraiment monté son jeu d'un cran. Il a déjà cinq buts en deux matchs de finale et neuf buts depuis le début des séries. Ce qui fait souvent la différence, c'est la défensive. Les transactions qui ont amené Francis Trudel et Samuel Groulx donnent de très bons résultats. 

À cinq contre cinq, les Marquis sont de beaucoup supérieurs à la formation de Thetford Mines. La preuve, ils mènent 2-0.

Je n'avais jamais remarqué que Richard Martel n'a pas encore gagné de championnat sur la scène provinciale. Cette année, il a la chance de le faire. Ça pourrait se produire dans les prochains jours.

On a rempli le Centre Georges-Vézina récemment, pourquoi ne pas en faire autant avec le Palais des sports vendredi ?

Mon dernier mot est pour saluer Sébastien Morin, qui quitte l'organisation des Saguenéens. On pouvait le critiquer quand il décrivait des matchs, principalement pour son opinion sur les arbitres ou sa partisanerie, mais il créait une ambiance exceptionnelle. Il peut quitter le coeur en paix. Il a réussi son travail et, surtout, il peut se dire : je suis un Sags.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer