Michel Goulet, un grand oublié

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Michel Goulet, en 1979, dans l'uniforme des Nordiques... (Archives La Presse)

Agrandir

Michel Goulet, en 1979, dans l'uniforme des Nordiques de Québec.

Archives La Presse

Phil Desgagné
Le Quotidien

CHRONIQUE / J'ai fait face à un grand dilemme, vendredi soir dernier. J'avais le choix entre le match des Marquis au Palais des sports et le dévoilement à la télévision des 100 meilleurs joueurs de l'histoire de la Ligue nationale de hockey. J'ai opté pour les 100 plus grands de la LNH et je n'ai pas regretté ma décision.

J'ai revécu une partie de mon enfance, alors que je regardais les fameux matchs du samedi soir à la Soirée du hockey, en revoyant plusieurs grands qui m'ont rappelé des souvenirs incroyables des années 50, 60, 70 et 80. C'était magique de revoir les Red Kelly, Dave Keon, Brad Park, Tony Esposito, Yvan Cournoyer, Marcel Dionne et plusieurs autres.

Pour moi, cette soirée avait quelque chose de particulier. J'ai eu l'occasion de côtoyer plusieurs de ces personnalités. J'ai eu la chance d'arbitrer Mario Lemieux, Pat Lafontaine, Mike Bossy, Denis Savard, Patrick Roy et bien d'autres. J'ai aussi arbitré Jacques Lemaire alors qu'il était l'entraîneur de la formation de Longueuil, dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Je n'ai pas eu une très bonne relation avec Lemaire, mais il demeure un très grand joueur de hockey. J'ai côtoyé Patrick Roy régulièrement au bureau des gouverneurs de la LHJMQ. Revoir Tony Esposito m'a rappelé un excellent souvenir. J'ai joué un match hors concours contre les Apollos de Houston, qui étaient le club ferme des Canadiens de Montréal, au Centre Georges-Vézina. À cette époque, Chicoutimi avait un club dans la Ligue senior du Québec et Phil Watson était notre instructeur. Nous avions perdu cette rencontre 2-1. Je n'ai jamais oublié ce grand moment.

J'ai aimé que la LNH n'établisse pas un classement de ses 100 meilleurs joueurs. Vouloir déterminer le meilleur ou le numéro 2 aurait soulevé beaucoup de discussions et de critiques. À regarder la foule et tous les grands, il n'y a pas de doute que Gordie Howe, Maurice Richard, Wayne Gretzky, Mario Lemieux et Bobby Orr se seraient situés dans le Top-10.

Comme toujours, il y a des oubliés. Pour moi, le grand oublié est Michel Goulet. Il aurait mérité sa place parmi les 100 meilleurs. Il a marqué plus de 500 buts dans la LNH. Dans la même veine, on pourrait parler de Guy Lapointe, Dale Hawerchuk, Pierre Turgeon et de nombreux autres. L'idée originale de Gary Bettman mérite d'être soulignée. C'était une soirée magique.

Du renfort

La période de transactions dans la Ligue nord-américaine de hockey a pris fin mardi dernier. Tous savaient que les Marquis de Jonquière, malgré leur début de saison régulière extraordinaire, cherchaient à s'améliorer. J'en avais parlé il y a quelques semaines, le côté défensif était le point d'interrogation chez les Marquis. Pour obtenir du renfort à cette position, il fallait sacrifier de bons joueurs. Marc Boivin et Richard Martel ont très bien joué leurs cartes, car ils ont sacrifié très peu d'éléments de l'équipe actuelle pour ajouter deux défenseurs de très grande qualité. L'arrivée de Vincent Richer et Francis Trudel donne beaucoup plus de profondeur à l'équipe des Marquis. Elle en avait grandement besoin.

En plus, le vote de confiance donné à Cédrick Desjardins avec l'échange de Loïc Lacasse semble avoir donné un nouveau souffle au gardien des Marquis. Il a été étincelant en fin de semaine avec seulement deux buts accordés en deux rencontres.

Avec seulement dix parties à jouer et une priorité de sept points, les Marquis seront difficiles à déloger du premier rang de la LNAH.

Arrivée réussie

L'arrivée de German Rubtsov a créé un buzz autour des Saguenéens. On l'a vu dimanche avec la meilleure foule de la saison au Centre Georges-Vézina, tout près de 3500 spectateurs. Les hommes de Yanick Jean ont joué un très bon match. En plus, le premier but a été marqué par Rubtsov, celui que les gens étaient venus voir jouer. Ce but a soulevé la foule. Rubtsov a démontré pourquoi il a été un choix de premier tour dans la Ligue nationale de hockey.

Ce que je retiens de cette rencontre, c'est que ce que nous avions entendu sur Rubtsov est vrai.

C'est effectivement un excellent joueur de hockey. Mais ce que je note le plus, c'est la performance de Julio Billia. Il a semblé retrouver sa confiance au cours des dernières semaines et on l'a vu lors des récentes rencontres. Billia est au sommet de sa forme et il sera un atout important jusqu'à la fin de la saison.

Les gens ont quitté le Centre Georges-Vézina avec le sourire et comblés par la performance des Saguenéens. L'idée d'admettre les enfants de 12 ans et moins gratuitement semble aussi une très bonne initiative. Dimanche, l'atmosphère était extraordinaire.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer