Des bénévoles très efficaces

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pour une cinquième année consécutive, le Tournoi midget... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Pour une cinquième année consécutive, le Tournoi midget espoir de La Baie a été soutenu par une «armée» de bénévoles dirigée par les frères André et Christian Boudreault.

Archives Le Quotidien

Phil Desgagné
Le Quotidien

CHRONIQUE / La semaine dernière, je me suis rendu au Tournoi midget espoir de La Baie. J'y allais pour voir beaucoup de dépisteurs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec que j'ai eu l'occasion de rencontrer régulièrement lors des assises du circuit Courteau. Ils étaient en très grand nombre à La Baie. En plus, je voulais voir le calibre de jeu offert par le midget espoir.

Ce tournoi se déroulait à La Baie pour une cinquième année consécutive. Il est accordé à Hockey Saguenay-Lac-Saint-Jean, qui en donne l'organisation aux Espoirs du Saguenay-Lac-Saint-Jean. Je me suis demandé pourquoi cinq années de suite au même endroit. En me rendant sur place, j'ai compris pourquoi. C'est une armée de bénévoles qui fait le grand succès de ce tournoi.

Quand je dis «armée», ce n'est pas n'importe laquelle armée. C'est un groupe de bénévoles de La Baie dirigés habilement par André Boudreault et son frère Christian. Je profite de cette chronique pour vous en parler.

Cette gang, parce que c'est vraiment le terme qu'il faut utiliser, est composée d'une quarantaine de gars qui pratiquent régulièrement le hockey. Ils jouent trois fois par semaine, depuis 13 ans. Chaque fois qu'ils se rencontrent, les joueurs sont placés dans deux groupes différents pour qu'il n'y ait pas de compétition. De cette façon, on ne joue jamais avec les mêmes joueurs. On s'amuse et on garde une certaine forme. Ils sont pratiquement tous à la retraite, me disait André Boudreault.

C'est à partir de ces rencontres pour le hockey que la gang a décidé de s'impliquer dans le milieu de La Baie. Actuellement, le groupe gère huit activités importantes durant la saison. Ils organisent cinq tournois de hockey, dont un féminin, et ils participent également au Grand défi Pierre Lavoie et au Grand Prix cycliste de Saguenay de l'UCI (Union cycliste internationale). Tout le monde est bénévole et les profits amassés, parce qu'il y en a, sont principalement versés à la Maison des jeunes de La Baie. En 13 ans, on a versé plus de 100 000 $.

En plus, lors de la période de Noël, une grande journée est organisée par le groupe. Cette rencontre est l'occasion de remettre des cadeaux à des familles moins bien nanties ou encore des paniers de provisions à la Saint-Vincent-de-Paul. Chaque année, on reçoit près de 1000 personnes pour cette grande fête.

Qu'est-ce qui fait que tant d'organisations veulent être rattachées à ce groupe de bénévoles? André Boudreault me racontait qu'une grande partie de ses gars aiment le hockey et aiment être bénévoles. Ils travaillent très fort pour que les athlètes et les accompagnateurs soient heureux de venir au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

J'ai rendu visite aux dépisteurs et aux équipes. Ils étaient tous unanimes à dire que ce tournoi est le mieux structuré et qu'il est très bien organisé. Ils peuvent profiter d'un milieu de travail privé avec tous les services nécessaires comme les breuvages, les repas et le transport. C'est donc un tout-inclus.

André Boudreault me disait qu'il espère que Hockey Québec redonnera ce tournoi à La Baie pour encore deux ans. Pour les Espoirs du Saguenay-Lac-Saint-Jean, c'est une source de financement exceptionnelle.

Les bénévoles ont des rêves également. Ils aimeraient obtenir la présentation du fameux tournoi midget AAA qui se déroule dans la région de Gatineau. Et pourquoi pas la Coupe Dodge, le championnat provincial de hockey mineur? Tout cela dans le but d'offrir à la région une belle visibilité et également de donner un autre souffle à l'économie touristique régionale.

André m'a aussi souligné que le fait d'avoir deux arénas un en face de l'autre à La Baie aide grandement son organisation. C'est beaucoup plus facile pour les bénévoles d'être présents. On me mentionnait aussi que la ville de Saguenay et Promotion Saguenay facilitent beaucoup leur travail avec d'excellentes commandites.

Toujours dans le cadre du tournoi midget espoir, je me suis rendu également à l'aréna de l'UQAC. À cet endroit, il y avait un autre groupe de bénévoles avec Bertrand Imbeault en tête. Encore là, ce sont des gens qui jouent au hockey régulièrement qui ont décidé de s'impliquer et de donner un coup de main au tournoi.

Au niveau du hockey, j'ai pu constater que les gardiens de but étaient très dominants dans la majorité des équipes. Un ou deux joueurs peuvent espérer être repêchés un jour ou invités à un camp d'une équipe de la LHJMQ.

En résumé, un tournoi en excellente santé qui connaît beaucoup de succès.

Saint-Denis à l'UQTR

J'ai vu dans le journal de Drummondville que Frédéric Saint-Denis, qui est tant convoité par les Marquis de Jonquière depuis plusieurs semaines, vient d'accepter un poste d'entraîneur adjoint à temps partiel avec les Patriotes de l'Université du Québec à Trois-Rivières, dirigés par Marc-Étienne Hubert. Frédéric Saint-Denis ne met pas une croix sur sa carrière de hockeyeur. Il espère toujours recevoir une offre de contrat d'une équipe de l'Europe ou de la Ligue américaine de hockey.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer