Les vendeurs et les acheteurs

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Les récentes performances de Xavier Potvin devant le... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Les récentes performances de Xavier Potvin devant le filet des Sags en font un incontournable.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Phil Desgagné
Le Quotidien

CHRONIQUE / On est à quatre semaines de la grande période de transactions dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec. Quelles seront les équipes acheteuses et vendeuses? Même si Richard Martel n'aime pas ces termes, c'est la réalité. Il y aura des vendeurs et des acheteurs.

À un mois de cette période, il y a beaucoup de questions dans les équipes. Il existe une grande parité dans la ligue. Parmi les équipes susceptibles d'acheter, il y a les Cataractes de Shawinigan, les Sea Dogs de Saint John et les Huskies de Rouyn-Noranda. On pourrait peut-être ajouter Bathurst, Charlottetown et les Sags. Oui, oui, les Sags.

Après un début de saison extrêmement difficile, les Saguenéens forment le club de l'heure dans la LHJMQ. Dans les dix dernières parties, ils ont une fiche de huit victoires et deux revers. En défensive, la force de l'équipe, ils sont actuellement au quatrième rang de tout le circuit, malgré l'absence de leur gardien numéro un, Julio Billia. Et l'addition du Russe German Rubtsov pourrait faire en sorte que tout serait possible de leur côté.

Pourquoi les Saguenéens seraient-ils acheteurs? D'abord pour leurs partisans, qui n'ont pas été gâtés au cours des dernières années. Aussi parce qu'ils comptent dans leurs rangs l'un des meilleurs attaquants du circuit en Nicolas Roy. À la ligne bleue, ils ont l'un des meilleurs défenseurs de la ligue en Frédéric Allard. Pour l'appuyer, on peut parler d'un trio de jeunes très prometteurs (MacIsaac, Groleau et Noël) et des vétérans aguerris comme Simard, Carignan-Labbé et Nauss. L'arrivée de Rubtsov donnerait un nouveau souffle à l'attaque dirigée par Roy.

On a actuellement le meilleur duo de gardiens de la LHJMQ avec Xavier Potvin et Julia Billia. Les récentes performances de Potvin font en sorte qu'il est devenu un incontournable. Plusieurs m'ont même dit que les Sags pourraient échanger Billia. Mais quand on parle de séries éliminatoires, on parle aussi d'expérience. Billia en a beaucoup, mais pas Potvin. Billia est un gardien de 20 ans à maturité. Et il y a toujours une possibilité de blessure. J'ai l'impression que l'équipe pourrait garder ses deux gardiens.

Ce qui manque aux Sags, c'est un gros attaquant dans le Top-6 et un autre défenseur d'expérience. Évidemment, il faudra donner quelque chose en retour. Yanick Jean pourrait céder un de ses jeunes joueurs et des choix sans nécessairement vider son club pour les prochaines années. Dans sa propre section, l'équipe à devancer est celle de Shawinigan. Avec la perte d'Anthony Beauvillier, qui est toujours avec les Islanders de New York, la récente blessure subie par le défenseur Cavan Fitzgerald, qui ratera de six à huit semaines, et un point d'interrogation devant le filet, le désir de s'améliorer des Saguenéens pourrait être plus grand.

Dany Corneau, l'adjoint du directeur général Yanick Jean, a passé le dernier week-end à Chicoutimi. Il y a sûrement eu plusieurs réunions sur l'édition actuelle de l'équipe et son avenir. Mais une chose est certaine, ça prend le fameux Russe. Dans le cas contraire, ça pourrait se compliquer.

L'équipe qu'il faudra surveiller est celle de Rouyn-Noranda. Elle a une place disponible pour un 20 ans et une autre pour un joueur européen. Les Huskies ont aussi une banque de choix impressionnante.

Les Marquis

L'entraîneur et directeur général des Marquis, Richard Martel, continue son travail pour améliorer son équipe malgré des résultats très intéressants. L'ajout de Cédrick Desjardins et Maxime Sauvé donne encore plus de profondeur aux Marquis. On parle aussi de l'addition d'autres joueurs comme Philippe Paradis et Frédéric Saint-Denis. Les Marquis sont des aspirants sérieux aux grands honneurs.

Le golf

Mon petit entrefilet sur le golf de la semaine dernière a fait beaucoup de vagues. Je veux apporter une petite précision sur les 16 golfeurs qui traversent au club de Chicoutimi. Il y en a onze du club Saguenay et cinq d'autres clubs.

Trump le golfeur

Saviez-vous que le nouveau président des États-Unis, Donald Trump, est propriétaire de 18 terrains de golf un peu partout à travers le monde. C'est aussi un excellent golfeur, avec une marge d'erreur de 4. Il a même établi un record pour un amateur sur un de ses terrains avec un pointage de 66. Mais, avec son nouveau poste, il aura moins de temps pour pratiquer son sport favori.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer