Pas facile de jouer sur la route

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nicolas Roy... (Photo courtoisie, Marc Grandmaison)

Agrandir

Nicolas Roy

Photo courtoisie, Marc Grandmaison

Phil Desgagné
Le Quotidien

CHRONIQUE / La Ligue de hockey junior majeur du Québec est une ligue de «homers». On gagne à domicile et on perd sur la route. Le beau voyage que viennent de réussir les Saguenéens dans les Maritimes, trois victoires en autant de parties, est tout à fait exceptionnel.

Quand on gagne à domicile et qu'on perd sur la route, l'avantage de la patinoire joue un rôle encore plus important quand arrive la fin de la saison.

Vous allez me demander: quelles sont les vraies raisons? Cette réalité existe depuis déjà quelques saisons. On ne peut plus parler maintenant d'intimidation. On peut penser que les séries de trois rencontres en quatre soirs ou encore les très longs voyages dans les Maritimes et en Abitibi peuvent jouer un rôle important.

Regardons les performances des équipes du Québec dans les Maritimes cette saison. Depuis le début du calendrier, les équipes du Québec ont disputé 31 parties dans les Maritimes. Elles n'ont remporté que sept victoires. Là-dessus, les Saguenéens viennent d'en obtenir trois.

Si je regarde les fiches de toutes les équipes de la LHJMQ, seulement cinq jouent pour une fiche supérieure à ,500 sur la route. Parmi ces cinq équipes, il y a les trois premières au classement général, les Cataractes de Shawinigan, les Huskies de Rouyn-Noranda et les Sea Dogs de St. John's. Les autres qui jouent pour plus de ,500 sont les surprenants Remparts de Québec et l'Armada de Blainville-Boisbriand. À domicile, 14 formations ont une fiche supérieure à ,500. Les Saguenéens ne font donc pas exception quand on compare leur dossier sur la route avec celui des autres équipes.

Parlant des Sags et de leur fin de semaine, après un début de saison difficile ils jouent maintenant pour plus de ,500 et occupent le douzième rang de la LHJMQ. Ils ne sont qu'à quatre points de la sixième position, avec deux parties en main.

Les bonnes performances du gardien Xavier Potvin donnent matière à réflexion pour Yanick Jean pour la période de transactions du temps des Fêtes. En plus, les défenseurs Jérémy Groleau et David Noël ont été tout simplement exceptionnels dans les Maritimes. Ce sont de dignes successeurs de Frédéric Allard. L'avenir des Saguenéens est prometteur à la ligne bleue.

On peut également parler de Nicolas Roy, qui est le Roy qu'on a connu en deuxième moitié de saison, l'an passé. C'est le leader en attaque de cette formation. Une mention spéciale également à Vincent Lapalme, qui s'est avéré une belle révélation lors de ce voyage.

Russie-LHJMQ

Le 15 novembre prochain, le centre Georges-Vézina aura l'occasion de recevoir un match du fameux duel entre les étoiles de la Russie et les meilleurs joueurs de la LHJMQ. Ce sera un événement exceptionnel qui donnera l'occasion aux amateurs de voir les vedettes de la LHJMQ contre des étoiles de la Russie qui joueront pour la plupart au championnat mondial, à la fin de l'année, à Montréal et Toronto. Ce sera aussi l'occasion de démontrer au Canada que Saguenay est une bonne ville de hockey junior, car le match sera diffusé à l'échelle nationale à l'écran de Sportsnet. J'espère qu'on réussira à remplir l'aréna. En Ontario et dans l'Ouest, on présente régulièrement ces matchs à guichets fermés. Espérons qu'on pourra voir 4000 personnes dans les gradins. En plus, les Saguenéens seront bien représentés avec Allard et Roy, en plus de l'entraîneur Yanick Jean.

Du côté des Russes, on pourra voir German Rubtsov, que les Saguenéens ont repêché en juin dernier. Il aura peut-être la chance d'évoluer avec les Saguenéens d'ici la fin de la saison.

Les Marquis

Vendredi dernier, 2200 personnes ont vu évoluer les Marquis de Jonquière au Palais des sports. La preuve que quand on donne un bon spectacle et que les victoires sont au rendez-vous, la population répond. Belle performance des Marquis et belle assistance.

Golf

En terminant, coup de tonnerre dans le monde du golf régional alors que 16 joueurs quittent le club Saguenay pour se joindre au club de Chicoutimi. Je peux vous dire que les dirigeants du club de Jonquière ne la trouvent pas très drôle. Ce sera sûrement un dossier à surveiller dans les prochains mois.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer