Après le roi Richard, le maire Richard ?

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
L'entraîneur et directeur général des Marquis, Richard Martel... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

L'entraîneur et directeur général des Marquis, Richard Martel

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Phil Desgagné
Le Quotidien

CHRONIQUE / Je débute cette semaine d'une façon inhabituelle, avec une petite chronique sur la politique municipale.

Il y a quelques jours, Louis Champagne, morningman à CKAJ FM, faisait état d'une rumeur voulant que Richard Martel regarde de près la possibilité d'aller en politique municipale. J'ai laissé passer quelques jours, mais la rumeur se veut de plus en plus sérieuse.

Je croyais au début que Richard s'intéressait à un poste à l'échevinage. Mais un proche m'a dit: «Tu connais très bien Richard, pas de demi-mesure! C'est à la mairie que Richard aimerait se présenter». J'étais à la fois surpris et un peu sceptique.

Plus les semaines avancent et plus il semble que la rumeur soit vraie. Richard regarde ses appuis actuellement. Voyez-vous ça, en novembre 2017, les Marquis de Jonquière, non pas dirigés par le roi Richard, mais plutôt par le maire Richard! J'ai parlé à des organisateurs politiques qui m'ont révélé que de petits sondages maison où le nom de Richard Martel était mentionné donnaient de très bons résultats en sa faveur.

On sait que Mme Josée Néron, de l'ERD, a déjà confirmé sa candidature. Il y a quelques jours, l'échevin Carl Dufour, du secteur Arvida, s'est dit intéressé. Luc Boivin regarde depuis plusieurs mois la possibilité de tenter sa chance pour le Parti des citoyens. Il y a quelques mois, l'homme d'affaires Arthur Gobeil a aussi soulevé la possibilité de poser sa candidature. Il y a donc plusieurs candidats possibles à la succession de Jean Tremblay. Ce sera un gros mandat de remplacer le maire actuel. Si on a présentement un maire flamboyant et bon avec les médias, imaginez-vous Richard Martel! Saguenay ne serait certainement pas en reste.

LHJMQ

La Ligue de hockey junior majeur du Québec a vécu un moment difficile, la semaine dernière, avec la démission d'un entraîneur adjoint du Titan d'Acadie-Bathurst pour conduite avec les facultés affaiblies. Il a été intercepté alors qu'il allait reconduire deux joueurs à leur pension.

Vendredi dernier, la SAAQ et les Saguenéens ont mis un peu de baume sur cette situation en dévoilant une campagne contre l'alcool au volant chez les jeunes. Je trouve l'initiative intéressante.

On parle des jeunes, mais on pourrait aussi parler des plus vieux. Je vais vous raconter une petite histoire vécue il y a quelques années qui montre que les jeunes sont sensibles à cette question. Je participais alors à l'Opération Nez rouge.

Vous savez que les gens qui sont reconduits offrent souvent des dons pour Nez rouge. À chaque occasion, on leur offrait la possibilité d'obtenir un reçu. À un certain moment, j'ai reconduit deux jeunes hommes à leur résidence et chacun m'a remis 2$ pour Nez rouge. Je leur ai offert un reçu et ils m'ont répondu oui, en me disant que c'était très important pour eux. À la blague, je leur ai demandé si c'était pour leurs impôts personnels. Ils ont dit non. Ils voulaient le reçu pour montrer à leurs parents qu'ils étaient des gens responsables et qu'ils avaient fait appel à Nez rouge à la fin de la soirée.

LNAH

La Ligue nord-américaine de hockey a présenté un point de presse, lundi, afin de parler de la nouvelle saison qui débutera vendredi. La ligue a su se relever rapidement après la déception causée par le retrait de l'équipe de Cornwall à quelques semaines de l'ouverture du calendrier. On se rappelle qu'on a eu droit à une belle lutte, l'an passé, alors que les quatre premières positions ont été décidées dans la dernière fin de semaine du calendrier. On s'attend encore à une belle année et surtout à une belle parité entre les équipes. Les matchs préparatoires en ont fait la preuve. On sait qu'une équipe sera exclue des séries. Pour chaque club, les séries signifient rentabilité ou non. La saison débutera vendredi, mais les Marquis joueront leur premier match à domicile samedi, au Palais des sports de Jonquière.

Je veux souhaiter la meilleure des chances à tout le monde. Habituellement, je fais mes prédictions. J'aime ça. Mon rôle de préfet de discipline m'empêche évidemment de me prononcer cette année.

Un petit mot en terminant pour rappeler les contrats accordés à Samuel Girard et Frédéric Allard par les Predators de Nashville. Pour Allard, un contrat de trois ans est une belle surprise après son premier camp professionnel. C'est aussi une belle surprise pour Samuel Girard. En plus, il est toujours à Nashville. Les Cataractes pourraient s'en ennuyer si jamais il demeurait dans la Ligue nationale de hockey.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer