La Ville doit aider les clubs Saguenay et Chicoutimi

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Les premiers mois de la saison n'ont pas... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Les premiers mois de la saison n'ont pas été très bons pour les clubs de golf de la région.

Archives Le Quotidien

Phil Desgagné
Le Quotidien

CHRONIQUE / Avec le mois de septembre qui avance, la saison de golf tire déjà à sa fin. Ce fut une année en deux temps. Jusqu'au 15 juillet, tous les clubs de la région ont eu beaucoup de difficultés avec le mauvais temps. Les ventes de billets journaliers n'ont pas été très bonnes, plusieurs personnes qui prenaient un abonnement de mi-saison, à compter de la mi-juillet, n'ont pas été au rendez-vous, la participation aux tournois a été moins grande et il n'y a pas eu beaucoup de tournois à l'affiche.

Depuis le 15 juillet, les clubs de la région voient plus de monde. Et c'est toujours pour la même raison, les fameuses conditions météorologiques. Malheureusement, il sera impossible pour les clubs de récupérer les pertes de juin et juillet. Encore une fois, pour une deuxième ou troisième année consécutive, ils devront éponger un déficit. L'automne s'annonce donc chargé pour les conseils d'administration des différents clubs de la région. Ils devront notamment trouver des façons d'augmenter les revenus sans nécessairement augmenter le prix de l'abonnement de saison. Depuis quelques années, les membres ont fait face à des augmentations régulières.

D'autres sources de revenus, il faut en trouver. Là aussi, c'est un problème. L'association des clubs de golf de la région devra se pencher sur la question. La participation des membres aux activités de leur club est à regarder. Je pense aux championnats de club, par exemple. À peine 20 ou 25 pour cent des membres y participent. Le Club de golf de Chicoutimi a innové cette année avec le tournoi des générations. Je crois que l'idée de regrouper les joueurs en fonction des groupes d'âge a été une réussite pour une première année, mais il faudra encore améliorer le produit pour qu'encore plus de joueurs s'inscrivent. Un peu partout on cherche de nouvelles solutions. Encore à Chicoutimi, les tournois Divorce Open ont connu beaucoup de succès. Lors du dernier tournoi, 160 golfeurs et golfeuses ont participé. C'est un bel exemple de solution que les clubs doivent trouver pour rentabiliser leurs opérations.

Si les clubs n'y arrivent pas, avant longtemps on fera comme ce qui se passe dans les grands centres et des clubs devront fermer leurs portes. Sûrement que les clubs de la région ne veulent pas en arriver là.

Les membres vieillissent et la relève n'est pas là. Je crois que les dirigeants devront également s'aider mutuellement. Ils pourraient le faire, par exemple, dans l'acquisition et l'utilisation de la machinerie sophistiquée nécessaire à l'entretien des terrains. Ils devraient aussi collaborer ensemble pour organiser des événements qui feront l'affaire de tous les clubs de la région.

Au Saguenay, le sujet qui revient souvent dans les conversations est l'aide qu'apporte la Ville au Club de golf Port-Alfred. Les gens comprennent que le club appartient à la Ville. Beaucoup de frais fixes sont donc à la charge de Saguenay. Ce n'est pas le cas pour les clubs Saguenay et Chicoutimi.

La Ville devra bientôt apporter une aide aux clubs Chicoutimi et Saguenay. Elle est déjà très impliquée au niveau des Saguenéens, des Marquis, des Élites et de la majorité des clubs sportifs de la municipalité. Sans l'aide de Saguenay, ces clubs n'existeraient pas.

Je suis convaincu que l'idée est déjà sur la table pour les deux clubs de golf déjà mentionnés, mais quelle sera la réaction des élus si les clubs font une demande à la Ville pour réussir à garder le niveau qu'ils sont présentement en mesure d'offrir? C'est un beau débat qui sera très émotif.

Il faut aussi considérer que les clubs de golf sont importants sur les plans économique et touristique. Plusieurs emplois sont en jeu. Les élus devront se pencher sur le sujet.

Coupe du monde

Pour ceux qui s'inquiétaient de la qualité du spectacle offert à la Coupe du monde de hockey, il est agréable de constater que le niveau de jeu est déjà très élevé en matchs préparatoires. Les parties sont très excitantes, particulièrement celles de l'équipe des moins de 23 ans. Il sera très intéressant de suivre ce fameux tournoi qui débutera officiellement samedi prochain. Propos recueillis par Serge Émond

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer