Performances plutôt que dopage

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Parmi ses exploits, Penny Oleksiak est devenue la... (AP, Lee Jin-man)

Agrandir

Parmi ses exploits, Penny Oleksiak est devenue la première Canadienne à monter sur le podium au 100 m style libre, l'épreuve phare de la natation.

AP, Lee Jin-man

Phil Desgagné
Le Quotidien

CHRONIQUE / Les Olympiques sont maintenant entamés depuis déjà une semaine, et je suis accro de mon téléviseur! Oui, oui, oui, du matin au soir, j'écoute régulièrement tout ce qui se passe aux Olympiques.

On ne parle plus de dopage, mais bien de performances. Ça, c'est la bonne nouvelle. J'avais peur également, avec l'arrivée des professionnels, que ça pourrait ternir la performance de certains athlètes amateurs. Mais non! Pour la première semaine, c'était Michael Phelps qui retenait l'attention. Tout le monde se demandait s'il avait encore tous les moyens de remporter d'autres médailles. Il en avait déjà 18. Pouvait-il répéter ses mêmes performances à l'âge de 31 ans? Eh bien oui! Il a réussi encore une fois à être le meilleur. Cinq médailles d'or et une d'argent.

Mais s'il pensait encore une fois être le seul à avoir toute la visibilité en natation, il s'est trompé. Une jeune Canadienne de 16 ans, Penny Oleksiak, lui partage maintenant la vedette. Qui connaissait Mme Oleksiak il y a quelques semaines? Personne! Sûrement pas moi, en tout cas.

Elle n'avait jamais participé à une Coupe du monde chez les seniors; seulement chez les juniors. En l'espace d'une semaine, elle est devenue une très très grande vedette. Mais, à voir sa réaction, j'ai l'impression qu'elle n'est pas en mesure de tout comprendre l'ampleur de ses résultats et de ses succès. Si Michael Phelps a 28 médailles maintenant, elle, à 16 ans, en a déjà 4. C'est un début de carrière tout à fait exceptionnel!

Quelqu'un me faisait remarquer également que toutes les médailles ont été remportées par des femmes, à l'heure où j'écris ma chronique (NDLR: Andre De Grasse a remporté le bronze au 100 mètres dimanche). C'est quand même exceptionnel. Il faut par contre noter que 70% de la délégation canadienne est composée de dames.

Actuellement, le Canada est en avance sur son objectif avec 18 médailles, mais il faut admettre que la performance de Mme Oleksiak sort de l'ordinaire. Elle n'était pas prévue celle-là!

À l'inverse, il y a des déceptions, et c'est tout à fait normal aux Olympiques. On a qu'à penser au judo, en aviron ou en plongeon, où on aurait espérer plus de médailles.

Je veux revenir sur la présence des professionnels à ces Jeux. On parle de tennis, de golf et de basketball. Je crois qu'ils n'ont pas leur place aux Olympiques. C'est l'heure de gloire pour les jeunes athlètes amateurs qui attendent pendant quatre ans cet événement majestueux, alors que nous voyons les professionnels toutes les fins de semaine au petit écran.

LHJMQ

Cette semaine, la Ligue de hockey junior majeur du Québec commence ses activités avec une nouveauté. Un tournoi des recrues au centre Georges-Vézina. C'est un tournoi qui regroupe les Saguenéens, Québec, Rimouski et Baie-Comeau. Ce sont seulement les recrues qui peuvent participer à ce tournoi.

Chez les Saguenéens, les partisans pourront voir les 13 joueurs qui ont été repêchés à Charlottetown en juin dernier.

Quelques recrues qui ont été repêchées l'an passé vont se joindre également au groupe. Les partisans doivent voir ce tournoi pour évaluer les joueurs qui ont été repêchés, parce que j'ai l'impression qu'un maximum d'un ou deux de ces joueurs vont participer à l'édition 2016-2017 des Saguenéens. Il ne faut pas oublier que l'an passé, Yanick avait commencé la saison avec neuf recrues, dont cinq joueurs de 16 ans.

À noter que parmi ces équipes, Baie-Comeau est l'équipe qui devrait dominer, car l'an passé ils ont repêché quatre fois au premier tour.

J'ai hâte de voir si cette formule va connaître du succès aux guichets.

Un petit mot de golf avant de terminer. Le Club de golf de Chicoutimi innove cette année avec une nouvelle formule pour le championnat du club, avec le tournoi des générations. Une classe ouverte est ouverte à tous les golfeurs qui veulent compétitionner. Ensuite, tous les compétiteurs sont regroupés par groupes d'âge de 60 ans et plus. J'ai hâte de voir si les membres vont répondre à l'invitation du capitaine du club, M. Claude Vanasse.

Propos recueillis par Katerine Belley-Murray

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer