Deux pour un

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Yanick Jean occupe les fonctions d'entraîneur-chef et de... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Yanick Jean occupe les fonctions d'entraîneur-chef et de directeur général avec les Sags. Neuf autres hommes de hockey s'acquitent des deux tâches avec eur équipe dans la LHJMQ.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Phil Desgagné
Le Quotidien

CHRONIQUE / Un lecteur me demandait il y a quelques semaines pourquoi plusieurs clubs de la Ligue de hockey junior majeur du Québec optent pour les doubles fonctions de directeur général et d'entraîneur-chef occupées par un seul homme. Actuellement, dix équipes font confiance à la même personne pour diriger leur formation.

Il y a deux raisons primordiales. La première, bien entendu, quand on veut un entraîneur compétent, on doit payer le gros prix. En plus, la majorité de ces entraîneurs veulent plus de sécurité, être maîtres à bord et responsables des résultats de l'équipe. Quand tu as les deux fonctions, c'est toi qui supervises tout le département hockey et qui t'assures des décisions et des résultats, donc il y a beaucoup moins de congédiements. Une autre facette, c'est le plan financier. Quand tu as deux personnes pour assurer ces rôles, ça coûte beaucoup plus cher et les bilans financiers deviennent de plus en plus importants. Quand un seul homme assure les deux responsabilités, il lui faut être bien entouré par une équipe autour de lui.

Par exemple, chez les Saguenéens, on a ajouté deux postes, Rénald Nepton (directeur des opérations hockey) et Dany Corneau (recruteur-chef). L'organisation est donc bien nantie de ce côté et plusieurs formations suivent l'exemple de ce qui se passe avec les Sags.

Quelle décision prendra Claude Bouchard pour son avenir? Bonne question pour tout le monde actuellement. Soit il sera de retour derrière le banc des Cataractes de Shawinigan ou avec les Saguenéens comme adjoint. J'ai le sentiment qu'il sera de retour avec les Sags pour la prochaine saison. S'il avait eu à accepter l'offre du directeur général Martin Mondou, je suis convaincu que ce serait déjà fait à Shawinigan. L'organisation n'est peut-être pas prête à lui offrir un contrat à long terme et c'est ce qu'il désire. On parle qu'il espérait au minimum un contrat de trois ans. Semble-t-il que ce n'est pas le cas.

La décision est assez facile pour Claude si les Cataractes ne veulent pas combler ses désirs. Son poste d'enseignant lui offre une sécurité d'emploi et un avenir avec un fonds de pension, ce que le hockey n'offre pas malheureusement à aucun instructeur dans la LHJMQ.

Même si sa passion du coaching demeure importante, il pourrait tout de même se retrouver avec les Sags pour seconder Yanick Jean. Bien entendu, avec les succès qu'il a obtenus en fin de saison, il aimerait encore diriger en chef. Il a une décision importante à prendre dans les prochains jours et prochaines heures. Il y a une chose qui le tiraille beaucoup, c'est la fameuse passion du coaching! Maintenant, c'est à lui de décider.

Huskies

Du côté de la coupe Memorial, les Huskies de Rouyn-Noranda devront jouer du bien meilleur hockey qu'ils l'ont fait depuis le début du tournoi. L'équipe est très indisciplinée. D'ailleurs, lors de la deuxième rencontre dimanche, alors qu'ils avaient une priorité de 2-0 contre Red-Deer, l'indiscipline a coûté cher aux hommes de Gilles Bouchard. Ils ont accordé trois buts en avantage numérique et cinq buts consécutifs. Il n'y a rien de perdu encore, mais ça demeure quand même problématique pour la suite du tournoi. Je suis convaincu que, comme pendant la saison, la formation de l'Abitibi va trouver le chemin de la victoire, mais le prochain match contre les Knights de London, identifiés comme les favoris, ne s'annonce pas facile.

Golf

En terminant, un petit mot sur le golf. J'ai rencontré le pro du Club de golf de Chicoutimi, Jonathan Moreau, qui offrira des cours à compter du 27 juin. Jonathan me faisait part qu'il va former des groupes d'un maximum de huit joueurs. Les cours se dérouleront entre 8h30 et 11h30 le matin et 13h30 et 16h30 l'après-midi. Si vous êtes intéressés, vous n'avez qu'à communiquer avec lui au 581-235-1342. (Propos recueillis par Dave Ainsley)

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer