Yanick Jean, l'entraîneur de l'année?

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
L'entraîneur-chef des Saguenéens, Yanick Jean... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

L'entraîneur-chef des Saguenéens, Yanick Jean

Archives Le Quotidien

Phil Desgagné
Le Quotidien

CHRONIQUE / La semaine dernière sur Facebook, Jean Houle, de TVA Saguenay-Lac-Saint-Jean, posait la question: Yanick Jean peut-il être considéré comme l'entraîneur de l'année dans la Ligue de hockey junior majeur du Québec?

Immédiatement, j'ai cliqué sur «J'aime». Oui, il doit être considéré parmi les favoris pour le titre d'entraîneur de l'année dans la LHJMQ. Gilles Bouchard, des Huskies de Rouyn-Noranda, Mario Duhamel, des Foreurs de Val-d'Or, Benoît Groulx, des Olympiques de Gatineau, et Dany Flynn, des Sea Dogs de Saint John, sont également des candidats intéressants, mais je crois que Yanick les devance par le travail effectué avec son équipe depuis le début de la saison.

Avant la saison, les experts plaçaient les Saguenéens entre la 16e et la 18e position. En plus, une série de neuf défaites consécutives pour commencer l'année n'annonçait rien de beau.

L'équipe a débuté la saison avec cinq jeunes de 16 ans, neuf joueurs repêchés quelques mois plus tôt, un seul vétéran à la défensive et seulement six joueurs de la saison précédente. En route, il a effectué quelques transactions et amené quelques éléments pour donner un peu d'expérience à la plus jeune équipe du circuit.

Depuis le début de novembre, les résultats de l'équipe sont parmi les meilleurs de tout le circuit Courteau. Tout en améliorant l'équipe, il a réussi à regarnir sa banque de choix pour le repêchage de juin prochain, à Charlottetown. Et alors qu'on visait tout simplement une place en séries en début de saison, on peut maintenant penser à l'avantage de la patinoire pour le premier tour. C'est possible. Ce n'est pas arrivé depuis longtemps.

Ce qui devient intéressant également, c'est la progression des jeunes. Yanick les fait jouer régulièrement. Il a également su monter autour de lui une équipe qui lui ressemble. Des malades de hockey, des travaillants, des gens qui ne ménagent pas le temps et les efforts pour bâtir une très bonne formation à Saguenay.

Pour toutes ces raisons, Yanick Jean doit être parmi les candidats au titre d'entraîneur de l'année et même de directeur général de l'année. Ce n'est pas le genre de discussions que nous aurions pu avoir à la fin d'octobre, après la série de neuf défaites. Mais malgré le succès de l'équipe, ne partons pas en peur. Yanick va le rappeler à ses joueurs, j'en suis convaincu.

Samuel Girard

Samuel Girard a encore impressionné les dépisteurs au Défi des espoirs, jeudi dernier, à Vancouver. Après la rencontre, on a établi une liste des joueurs qui se sont le plus démarqués à cette occasion. Bien que la LHJMQ avait la plus petite délégation, cinq de ses joueurs se trouvaient parmi ceux qui ont le plus impressionné. Les deux premiers ont été Pascal Laberge et Pierre-Luc Dubois, qui ont obtenu les deux premières étoiles du match, et le troisième a été Samuel Girard. Encore une fois, il a impressionné tous les observateurs.

J'ai regardé attentivement le Défi des espoirs et je trouve inadmissible que Frédéric Allard n'ait pas été invité à ce match. Il est présentement l'un des meilleurs défenseurs de tout le circuit Courteau. Chez les arrières, il arrive au troisième rang des pointeurs avec une fiche de 12 buts et 31 passes. Il vient d'être choisi la deuxième étoile de la semaine. Il joue toujours entre 20 et 25 minutes par rencontre et son entraîneur l'utilise régulièrement en compagnie de jeunes joueurs de 16 ans. Il fait partie des candidats qui pourraient être sélectionnés dans les deux premières rondes au prochain repêchage de la Ligue nationale de hockey.

Les Élites

Les Élites de Jonquière connaissent actuellement l'une des meilleures saisons de leur histoire, sinon la meilleure. Ils sont déjà champions de leur division et on parle d'eux un peu partout au Québec. On a même eu droit à un reportage sur eux au Réseau des Sports pas plus tard que la semaine dernière. Ce n'est pas arrivé souvent dans l'histoire des Élites de faire la manchette partout au Québec.

Il faut admettre qu'ils connaissent toute une saison. Espérons maintenant que les séries éliminatoires seront à l'image de la saison. L'arrivée de Louis-Charles Lemay et Nicholas Cardone, deux joueurs cédés par les Saguenéens, a ajouté beaucoup de profondeur aux Élites. Et il ne faut pas oublier une chose à l'approche des séries, ils comptent sur le meilleur duo de gardiens de la Ligue de hockey midget AAA.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer