Un p'tit détour dans mes souvenirs

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Chicoutimi... (Archives le Progrès, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Chicoutimi

Archives le Progrès, Mariane L. St-Gelais

Joël Martel
Le Quotidien

CHRONIQUE / Dimanche dernier, nous avions décidé d'aller manger un morceau en famille au restaurant puis, sur un coup de tête, on a décidé de faire un détour vers Chicoutimi.

On est donc allé au restaurant où nous déjeunions régulièrement avant de devenir des parents et de déménager à Alma.

Puis comme nous étions dans le coin, on en a profité pour aller rendre visite à l'amie Roxanne et ainsi goûter à ces nouveaux gélatos qui font fureur sur la rue Racine.

On a ensuite remonté la rue Bégin jusqu'au coin Jacques-Cartier afin de montrer à notre fils les trois appartements où nous avions vécu avant sa naissance. Pendant un bref instant, j'ai même considéré l'idée d'acheter la maison où nous vivions avant de déménager. Or, mes récentes aventures en tant que propriétaire de maison m'ont permis de faire un calcul mental très approximatif des coûts de rénovation à anticiper et j'ai rapidement abandonné le projet.

Mais voilà que pour notre plus grand bonheur, on a aussi eu la chance de rendre visite à madame Gagnon du fameux dépanneur sur Jacques-Cartier. Sur le petit mur derrière la caisse, la photo de notre fils alors qu'il était encore bébé était toujours là et on en a profité pour remettre à madame Gagnon une photo plus récente. 

Comme chaque fois que je revois madame Gagnon, je lui ai demandé de me parler de ses derniers cambriolages et, une fois de plus, mes attentes n'ont vraiment pas été déçues. Par exemple, à propos du dernier hold-up, madame Gagnon m'a dit, un sourire aux lèvres : « C'était un voleur pas trop vite parce qu'en vidant la caisse, il est juste parti avec les 20 piastres. J'ai dit à mon frère que c'était soit un niaiseux ou ben un voleur serviable, parce qu'il avait pensé à lui laisser du change. Mais si ça avait été moi, je lui aurais dit de vider le tiroir de la caisse pis une fois qu'il aurait mis sa main à l'intérieur, je lui aurais fermé sur les doigts. »

Une fois la visite chez madame Gagnon effectuée, on a fait un dernier détour vers Les Menus Plaisirs. Il faut savoir qu'à l'époque, Manon venait fréquemment à la bibliothèque et, comme elle aimait bien les BD, on en jasait souvent ensemble et ainsi, quand elle avait ouvert son commerce avec son amoureux, une simple visite à sa charcuterie avait suffi à me donner la piqûre. 

Or, à ma grande surprise, j'ai alors découvert que la charcuterie avait été vendue à l'ami Paul Chidiac ainsi qu'à sa partenaire Angie Bédard. 

Alors voilà, en plus de retrouver ces produits qui habitaient nos souvenirs depuis quelques années, on a donc fait le plein de quelques nouveaux trucs concoctés là-bas, dont les fameuses saucisses à déjeuner qui sont servies au Café Cambio.

Et puis, même en bonus, Paul nous a filé la recette de sauce rosée aux merguez que Manon gardait bien secrète à l'époque. Et ici, je n'exagère même pas, mais je suis certain qu'on était aussi heureux qu'un type qui réussit à mettre la main sur la recette des épices secrètes du Colonel Sanders.

Ça peut sembler un peu banal à dire, mais c'est fou comme ça fait du bien de revenir sur ces lieux qu'on a habités pendant tant d'années. Et puis, c'est très cool d'ajouter de nouveaux souvenirs à ces vieux souvenirs.

D'ailleurs, chaque fois que je revisite Chicoutimi, je me dis que les autres municipalités devraient s'en inspirer en ce qui concerne le patrimoine architectural. Certes, je n'oublierai jamais le triste sort qui a été réservé à la maison Lévesque, mais outre cela, ça sent l'histoire à plein nez à Chicoutimi.

Mais bon, Chicoutimi n'a peut-être rien à envier aux autres villes quant à son cachet historique et ses commerces qui grouillent de dynamisme, mais quand on revient à la maison, on réalise alors que les réparations sur le pont Carcajou sont beaucoup moins déprimantes que celles qui sont en cours sur le pont Dubuc. 

On ne peut quand même pas tout avoir dans la vie !

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer