Le mur des «Bonne fête»

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
«En fait, je veux bien comprendre que certaines... (123RF)

Agrandir

«En fait, je veux bien comprendre que certaines personnes n'aient rien à cirer de leur propre anniversaire, mais je ne vois pas en quoi ça serait mal vu d'aimer fêter son anniversaire, outre le fait que ça peut faire un peu bébé.»

123RF

Joël Martel
Le Quotidien

CHRONIQUE / Il y a deux semaines, je vivais mon 37e anniversaire. Maintenant, je vous dis ça et je ne sais plus trop en fait s'il s'agit du 37e ou du 38e, mais bon, j'ai maintenant 37 ans. Ça, j'en suis pas mal certain. Le truc, c'est que j'ignore pourquoi, mais pendant la presque totalité de mes 36 ans, j'étais convaincu d'en avoir 37. Alors voilà, je ne sais pas trop comment m'autoprogrammer, mais j'aimerais bien ça que mon compteur mental s'arrête à 37, du moins, pour la durée de mes 37 ans.

Évidemment, avec l'âge, on finit par raconter à ceux et celles qui veulent bien nous écouter que les anniversaires, ce n'est pas important et qu'il ne s'agit là que d'un chiffre, mais je serais très curieux de savoir le pourcentage des gens qui mentent en affirmant cela.

Maintenant, bien que je sois conscient que ça me donnerait un air beaucoup plus sérieux et adulte d'affirmer que je me fous de mon anniversaire, je me dois toutefois d'effectuer une sortie, car en réalité, j'aime ça quand on fête mon anniversaire.

En fait, je veux bien comprendre que certaines personnes n'aient rien à cirer de leur propre anniversaire, mais je ne vois pas en quoi ça serait mal vu d'aimer fêter son anniversaire, outre le fait que ça peut faire un peu bébé.

Bordel, à une époque où tout se passe en même temps et partout, où on écoute et on regarde ce que l'on veut bien quand on le désire, où on peut être là où on le désire en demeurant bien au chaud dans sa maison, il y a quelque chose de réconfortant dans le fait d'avoir une occasion pour inviter ceux et celles qu'on aime à se réunir pour de vrai.

Et puis hop, même si je suis d'une nullité pas possible pour offrir des cadeaux, j'ai toujours apprécié souligner l'anniversaire de ceux et celles que j'apprécie. Une fois de plus, c'est là une occasion de pouvoir partager à quelqu'un qu'on aime ses bons sentiments sans que cela puisse sembler surgir de nulle part et sans raison. Certes, tout ça peut sembler mielleux, mais dans ce monde qui m'apparaît de plus en plus coriace, je suis d'avis qu'une petite touche de sucréù ici et là ne peut pas faire de torts.

D'ailleurs, c'est plutôt amusant de souligner que le rituel traditionnel des anniversaires a été extrêmement modifié par la technologie, notamment par les réseaux sociaux. Il y a quelques années à peine, un jour d'anniversaire rimait avec une avalanche interminable d'appels téléphoniques. La famille, les amis et même le club vidéo vous téléphonaient. 

Aujourd'hui, l'avalanche a toujours lieu, mais elle se fait de façon virtuelle. Côté quantité, ça peut être très avantageux, étant donné que de laisser un petit mot est moins entreprenant que le protocole entourant un appel téléphonique. De plus, comme c'est moins gênant, le spectre de personnes qui vont vous souhaiter un bon anniversaire peut s'en retrouver très agrandi.

Toutefois, ceux et celles qui privilégient davantage les rapports humains et directs souligneront que le nouveau rituel d'anniversaire 2.0 manque de chaleur humaine.

Mais bon, il y a au moins une chose sur laquelle tout un chacun peut s'entendre à propos de cette façon moderne de souligner les anniversaires : ça ne pourra jamais être pire que la légendaire menace de se faire jeter dans les douches par ses camarades de classes. En toute honnêteté, ce fut là un des cauchemars que j'ai le plus craint pendant ma jeunesse et pourtant, quand j'y repense, jamais personne dans mon entourage n'en a été victime.

Alors, allez-vous enfin l'avouer ? Allez, je ne vous jugerai pas. Avouez que vous aimez ça vous aussi quand c'est votre fête.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer