Le fond du sac de chips

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
CHRONIQUE / Eh bien voilà. C'est aujourd'hui le grand jour où je me dévoile... (Photo 123rf)

Agrandir

Photo 123rf

Joël Martel
Le Quotidien

CHRONIQUE / Eh bien voilà. C'est aujourd'hui le grand jour où je me dévoile enfin à nu en vous parlant de la grave dépendance avec laquelle je dois maintenant me battre.

Mais tout d'abord, il faut savoir qu'il ne s'agit pas de la première fois que je mène une lutte contre une mauvaise habitude.

Auparavant, j'ai presque cessé de fumer la cigarette (je fume encore une fois de temps en temps, les rares fois où je consomme de l'alcool) et sinon, il y a déjà un an, j'ai remporté une victoire contre la sédentarité en commençant à marcher quotidiennement chaque soir.

Or, me voilà maintenant face à l'ultime combat d'une vie: j'ai arrêté de manger des chips.

Ici, avant de développer davantage, je vais vous laisser un petit deux minutes pour que vous ayez le temps de rire suffisamment de moi et vous me ferez signe quand vous aurez terminé.

Bon, maintenant que vous avez assez ri, laissez-moi vous faire comprendre à quel point cette drogue était en train de me tuer à petit feu. Parce que oui, à mon humble avis, les chips devraient être considérées comme une drogue dure.

Tout d'abord, les chips, on commence généralement à en manger dès le jeune âge.

En fait, au début, on en mange quand l'occasion se présente, c'est-à-dire pendant les fêtes de famille où, par exemple, on vous proposera de vous servir dans un grand bol présenté de façon innocente sur une table.

Et puis on en mangera aussi à l'Halloween, et une fois ici et là quand vos parents le voudront bien.

Mais dès le jour où vous toucherez une certaine autonomie financière, c'est là que débutera le grand risque qui consiste à traverser le mur de chips.

Le mur de chips, c'est ce fameux point de non-retour où un jour, par manque de temps ou par simple paresse, vous vous empiffrerez d'un tout petit sac de chips de rien du tout en guise de repas.

Ce jour-là, vous ne vous en douterez certainement pas, mais vous aurez traversé la ligne qui sépare la notion de chips en tant que collation et en tant qu'ingrédient régulier de votre alimentation.

Et pour ajouter à l'enfer dans lequel vous serez en train de plonger inconsciemment, plus vous mangerez de chips et plus vous serez capable d'en manger. Ainsi, le petit sac qui vous convenait si bien autrefois finira par ne plus être suffisant et viendra ce fameux soir où, à votre grande surprise, vous constaterez que vous avez atteint le fond du sac de chips. Et là, ce n'est pas une métaphore géniale, mais bien la dure réalité. Eh oui, vous aurez empiffré un gros sac de chips d'une seule traite.

Mais, imaginez-vous que les choses pourraient encore plus s'aggraver. Vous pourriez sombrer comme l'auteur de ces lignes et devenir un adepte de poutine sèche (chips barbecue et fromage en grains) et ainsi faire bondir de façon considérable votre gain en calories.

Maintenant, tout ça peut sembler être une très mauvaise blague, mais quand vous aurez deux petites minutes, vous jetterez un coup d'oeil au nombre de calories et de conneries grasses qui se trouvent dans un sac de chips et ensuite, vous imaginerez pour le fun à quel point tout ça peut briser un corps dans l'éventualité où quelqu'un en ingérerait de façon régulière. Eh bien, ce type qui fonce à toute vitesse vers une crise cardiaque certaine, c'était moi jusqu'à il y a deux semaines.

J'ignore encore si je parviendrai à tenir le coup longtemps, mais chaque fois que la tentation se fait sentir, je me remets en tête que c'est maintenant une question de vie ou de mort.

Enfin, je me répète en vous disant que je suis bien conscient à quel point tout ça peut sembler être une blague, mais en ce qui me concerne, il y a quelques mois seulement, je n'aurais jamais cru pouvoir mener une telle lutte.

On dit qu'on choisit tous son poison. Le mien, je le préférais au barbecue.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer