L'arnaque des cubes énergie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pierre Lavoie... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Pierre Lavoie

Archives Le Quotidien

Joël Martel
Le Quotidien

CHRONIQUE / On a cassé bien du sucre sur le Grand Défi Pierre Lavoie ainsi que le déluge de trucs associés à tout ça au cours des dernières semaines et honnêtement, je ne crois pas que cette chronique ajoutera quelque chose au débat.

Mais bon, comme je considère faire partie des victimes collatérales de ce cirque, j'ai fini par me dire: «Martel, laisse parler ton coeur».

Tout d'abord, j'aimerais vous avouer que pendant un court moment, j'ai vraiment cru que tout ça pourrait se transformer en une belle aventure.

En effet, cette journée où Charlot est arrivé à la maison complètement survolté en me tendant son cahier de cubes énergie, j'ai pensé intérieurement qu'on ne pouvait pas être contre le fait de voir son enfant se sentir soudainement interpellé par l'idée de faire de l'activité physique.

Que l'on soit ou non un tripeux de sports, tant que ça ne t'oblige à rien, tu ne peux pas être contre le sport. Au même titre que tu ne peux pas être pour le cancer.

Alors hop, même si je flairais une arnaque à l'horizon, j'ai affiché mon plus beau sourire et d'un air parfaitement enthousiaste, j'ai dit à mon gars qu'on ferait tout notre possible pour l'épauler dans son aventure.

Voilà donc que le premier soir, nous étions là à marcher dehors avec notre fils (à trois, ça fait plus de cubes) et à notre grande hilarité, nous avons croisé d'autres parents qui avaient bien voulu appuyer leur enfant dans cette collecte burlesque de cubes.

La première semaine s'est donc déroulée sous le thème des activités physiques.

Notre Charlot comptabilisait la moindre de ses activités tout en s'assurant qu'il avait passé la période de temps nécessaire pour ajouter ses cubes d'énergie à sa collection.

Évidemment, ce qui le motivait le plus dans toute cette histoire, c'était le rêve qu'on lui avait vendu: un voyage à Montréal et tout ce qui venait avec ça.

Or, dans mon for intérieur, je savais la vérité. Non seulement les chances que son école soit sélectionnée étaient dramatiquement minces, mais comme il est en maternelle, il ne pourrait même pas prendre part au voyage si son école remportait les honneurs.

Alors, rendu là, on fait quoi? On bullshite notre kid en continuant à lui faire miroiter un rêve qui ne se produira pas de sitôt et tout en croisant bien les doigts pour que son école ne sera pas sélectionnée de peur de se retrouver devant la cruelle vérité? Et sinon, on scrappe tout ça en partant en lui disant qu'il aura beau collectionner un million de cubes énergie, mais que ça ne changera rien pour lui, sinon le fait d'avoir fait de l'activité physique?

Et puis au-delà de tout ça, j'ai fini par ressentir une profonde amertume quant à ces cubes énergie. Vous me pardonnerez mon langage, mais ça m'a fait chier de voir mon garçon se donner à fond pour un rêve qui ne se produirait pas. Le père Noël et le lapin de Pâques, c'est bien drôle, mais là, on parle quand même d'un truc très important: la santé physique.

Personnellement, si on m'avait fait une arnaque du genre à l'époque où j'étais enfant, je me serais volontairement lancé dans le plus grand projet d'obésité morbide par simple rébellion.

Tout ça c'est dommage, car la cause est noble et je ne doute pas un instant des bonnes intentions derrière un tel programme. Or, à la fin, il me semble que l'important, c'est de faire comprendre aux enfants que de faire de l'activité physique, ça peut être le fun. Ce n'est pas la destination qui compte, mais le voyage.

Et là, qu'on se comprenne, pas le voyage à Montréal.

Maintenant, je dis ça avec un peu de mauvaise foi, mais je me demande comment tout ça aurait viré si on avait forcé les parents à embarquer dans des cubes culturels.

Probablement qu'ils auraient dû ramener l'armée au Québec.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer