Faire preuve de bienveillance

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
De nombreux secouristes sillonnaient le lieu de l'attentat, jeudi... (Archives AP)

Agrandir

De nombreux secouristes sillonnaient le lieu de l'attentat, jeudi soir dernier, à Barcelone.

Archives AP

Nicole Huybens
Le Quotidien

CHRONIQUE / L'environnement passe au second plan quand les attentats terroristes aveugles se multiplient dans le monde ou quand le président des États-Unis met sur le même pied une manifestation pacifiste de personnes qui veulent faire respecter une loi et des humains violents perdus dans leur sentiment de supériorité, parce qu'ils sont nés par hasard avec une peau blanche. Les assassins ont l'âge où toute la vie est devant soi, celui des amours et des enfants et ils valorisent leur mort pourtant dans un acte imbécile et meurtrier. Qui les a donc poussés à des actes aussi monstrueux ? Bien trier les déchets, consommer rationnellement l'énergie ou privilégier l'achat local peut devenir si dérisoire devant tant de haine.

Pour fabriquer un autre monde, les citoyens ordinaires ne peuvent que surmonter leur sentiment d'impuissance bien compréhensible et rappeler à leur conscience leurs convictions éthiques et leur capacité à apprendre. S'il est difficile de déterminer un souverain bien, une action qui serait recommandable en tout temps, il est plus facile de voir qu'il y a un mal absolu. C'est absolument épouvantable de tuer pour imposer à d'autres sa colère ou un dieu qui n'en demande pas tant par la violence et la mort. Le terrorisme est un souverain mal. 

Il ne faut pas tolérer l'intolérable, surtout pas dans une société tolérante : ce serait détruire cette liberté que nous chérissons et qui rend nos vies si pleinement humaines. Mais si nous ne sommes ni policiers, ni thérapeutes, ni politiciens, quels sont nos moyens de lutte ? Je pense que nous devons apprendre et apprendre aux enfants la complexité du monde. Il faut faire la différence entre ceux qui tuent au nom d'une religion ou d'une idéologie et ceux qui sont animés d'une foi profonde qu'ils honorent au quotidien et le vendredi ou le dimanche dans un édifice religieux. Ces derniers fuient la dictature des premiers et tentent de se réfugier dans des pays où ils pourront vivre en paix et où leurs enfants ne se feront pas endoctriner par des fous aux idées simplistes, destructrices et qui font honte à l'humanité. 

Ils veulent ce que nous avons tous les jours sans plus nous en rendre compte. Nous pouvons faire preuve de bienveillance là où la peur commande un repli sur soi compréhensible, mais qui ajoute à la violence du monde. Nos pensées et nos actions peuvent faire reculer les ténèbres qui envahissent le quotidien de tant d'autres personnes. Reconnaître la terreur dans les yeux de ceux qui fuient, résister à l'angoisse et à la peur de l'autre différent est un apprentissage, car la bienveillance est un fardeau lourd à porter. On peut facilement se dédouaner de ce qui se passe loin. Barcelone, ce n'est pas la porte à côté et le Mali encore plus : nous n'avons rien à voir là-dedans et nous ne pouvons rien y faire. 

Alors on regarde un film confortablement installé dans nos pantoufles, car après tout, on n'est responsable de rien et donc coupable de rien. Et c'est vrai. Par exemple, je ne pense pas que mes cours ou mes chroniques alimentent la violence du monde. Je n'y peux donc rien. Mais à nos frontières se bousculent ceux qui ont peur. Alors, la moindre des choses que nous puissions faire c'est de les accueillir, évidemment pas de manière angélique sans faire les vérifications d'usage, mais bien en toute légalité. 

C'est difficile peut-être... mais il suffit d'imaginer la situation de leur point de vue, de changer de place avec eux quelques instants pour savoir que c'est vraiment mal de les laisser à leur misère en sirotant nos apéritifs, après avoir si facilement gommé leur droit à cette existence libre qui nous a été léguée par l'histoire et par l'idéalisme et la générosité de ceux qui nous ont précédés.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer