Un moteur de recherche écologique

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
CHRONIQUE / Combien de fois par jour utilisez-vous un moteur de recherche ?... (123RF)

Agrandir

123RF

Nicole Huybens
Le Quotidien

CHRONIQUE / Combien de fois par jour utilisez-vous un moteur de recherche ? L'orthographe ou la définition d'un nom, des informations sur un produit, une circulaire, une chanson dont on souhaite lire les paroles... Pour ma part, j'ai toujours utilisé celui qui venait par défaut sur mon ordinateur sans trop me poser de questions : je suis plutôt du genre « technouille » et sur l'ordi, tout changement dans mes petites habitudes m'apparaît difficile a priori.

Mais Carl, un super pro de l'informatique à l'université, m'a expliqué la semaine dernière qu'il existait un moteur de recherche écologique. Je me demandais bien ce que cela voulait dire « écologique » dans ce cas. Il m'a envoyé une adresse pour satisfaire ma curiosité : ecosia.org. Je suis donc allée voir. Ecosia fonctionne comme Google, mais les revenus générés en publicité, vous savez toutes ces annonces ciblées que l'on trouve à peu près sur tous les sites, permettent de financer des programmes de reforestation à Madagascar, au Pérou et au Burkina Faso. Au lieu d'engranger tous les bénéfices, les propriétaires d'Ecosia en reversent 80 % à des ONG qui ont pour vocation de planter des arbres avec les communautés locales. Fondée en 2009 par Christian Kroll, l'entreprise située à Berlin avait contribué à la plantation de 1 million d'arbres en 2014. Aujourd'hui plus de 6 millions d'arbres ont déjà été plantés grâce à 3 millions d'internautes qui utilisent Ecosia à la place d'un autre moteur de recherche.

Mes amis Facebook sont unanimes : Ecosia, c'est comme n'importe quel autre moteur de recherche. Je l'ai donc installé : super facile, à la portée de n'importe quelle technouille !

Les recherches avec Ecosia ont été un peu déroutantes au début : plus de références en anglais sur la première page par exemple, mais je trouve toujours ce que je veux. Au bout de quelques jours, une nouvelle habitude s'était installée. Je suis allée quelques fois au-delà de la première page, mais vraiment pas souvent. Depuis 10 jours, si j'en crois le site, j'ai contribué à planter 32 arbres ! À moi, ça ne me coûte rien et plus il y aura de personnes qui feront ce petit geste, plus des revenus, qui seraient allés à des riches géants de l'Internet, se retrouveront dans des communautés pauvres de pays moins favorisés.

Le site d'Ecosia est bien vulgarisé et très agréable, mais les textes sont en anglais seulement. Rien n'est parfait ! Cependant l'idée que je participe à planter des arbres avec des humains quelque part sur la planète vaut bien l'effort de traduction que m'a demandé sa lecture. J'apprends un peu à élargir mes connaissances de cette langue et ça en vaut vraiment la peine ! Lire ce qu'ils font, avec qui et comment ils le font me réconcilie avec l'humanité !

Recréer des espaces boisés et même des forêts apporte de nombreux bienfaits environnementaux : protection des sols, effets bénéfices pour contrer les changements climatiques, rétention d'eau et augmentation de la biodiversité. La plantation a aussi des effets positifs sur les communautés locales : un apport de revenus, des sols moins érodés et plus fertiles pour l'agriculture, des nouvelles ressources alimentaires etc.

On peut avoir un bémol sur le fait que c'est la publicité qui génère l'argent investi dans la plantation d'arbres. Mais j'utilise un moteur de recherche plusieurs fois par jour. Alors, en attendant d'entendre parler de quelque chose qui pourrait être mieux encore, j'utilise Ecosia avec le sentiment d'aider des hommes d'affaires à investir dans des projets qui rendent le monde un peu plus vert et la consommation un peu plus responsable. Si vous le faites aussi, l'objectif de 1 milliard d'arbres plantés en 2020 sera atteint, c'est sûr !

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer