Défaite humaniste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Des étudiants américains manifestaient contre l'élection du président... (Nicholas Kamm, Agence France-Presse)

Agrandir

Des étudiants américains manifestaient contre l'élection du président Donald Trump, mardi à Washington.

Nicholas Kamm, Agence France-Presse

Nicole Huybens
Le Quotidien

Lors de l'élection présidentielle chez nos voisins, 45% de la population n'a pas voté. Désenchantement, autre chose à faire, aucun des deux candidats ne peut être un bon futur président... ils devaient avoir leurs raisons. Je n'aurais pas voté moi non plus.

La campagne a été brutale, grossière, vulgaire même. Trump s'est montré mal élevé, épais, sexiste, menteur et climatosceptique, et pourtant il sera président. Et c'est d'ailleurs notamment pour cela qu'il sera président! Il fulmine avec haine et xénophobie. Il vitupère contre l'économie mondialisée qui désavantage une partie grandissante des Américains et qui dissout l'histoire américaine dans les lois du marché. C'est drôle, je ne suis pas tout à fait en désaccord avec cela, mais sans cette violence qui fait sa marque de commerce.

On peut bien trouver tous les défauts du monde à ceux qui ont élu Trump. Les ridiculiser, les traiter de tous les noms, les considérer comme des idiots simplistes, mal éduqués... ne fera que renforcer leurs convictions. Qu'est-ce qui les a fait choisir Trump? Il me semble que le caractère «désintéressé» affiché de sa candidature l'a rendu crédible. Il est riche, mais pas tributaire d'institutions financières, il tempête d'ailleurs contre l'influence de l'argent et des monopoles étrangers dans la politique. La liberté, comprise dans le sens d'un individualisme outrancier qu'il valorise, incarne le rêve américain. Son engagement politique, il en fait un don en retour de ce qu'il a reçu en croyant très fort en ce rêve-là. Sa grossièreté et ses propos simplistes le font paraître encore plus désintéressé: il ne veut pas utiliser le langage édulcoré de l'élite éloignée de la rue, pas même pour plaire à Wall Street et se faire élire. Son attitude intransigeante peut facilement faire croire qu'il ne choisira pas la voie des compromis. Il est un peu comme ce chum qui râle sur tout ce qui bouge en utilisant tous les sacres de la terre pour donner de la force à son propos.

Défaite humaniste

Trump incarne pour moi beaucoup plus une défaite humaniste qu'une victoire «populiste». On peut s'enfuir devant cette situation ou combattre sans fin par l'intermédiaire de nos pages Facebook et Twitter en partageant tous les statuts qui ne manqueront pas de montrer à quel point Trump est un sordide personnage. Mais, on peut aussi décider qu'entre la quasi-dictature des marchés financiers et Trump, il ne faut choisir ni l'un ni l'autre! On peut emprunter une autre voie: celle d'un monde à construire qui fait honneur à l'humanité, orientée vers le bonheur de bien vivre ensemble. On ne doit pas renoncer à l'activité économique et aux techniques, on doit le faire bien. Ce ne serait pas plus difficile que si Clinton avait été élue finalement! Avec le Brexit et la résistance du parlement wallon à ratifier le traité de libre-échange avec le Canada, le 8 novembre 2016 est peut-être la goutte qui fait déborder le vase. Je l'espère en tout cas. Cette élection est sans doute une catastrophe, alors il faut en faire un tremplin. J'espère l'échec du néolibéralisme qui aplatit toutes les cultures et leurs richesses dans les résultats de la Bourse, participe si mal au bien-être des moins nantis et détruit la nature. Pour que l'élection de Trump soit un tournant, il faudra du courage d'être, des valeurs d'altruisme et de responsabilité, pas seulement énoncées comme de simples mots, mais vécues comme de réels moteurs de l'action quotidienne.

Ceux qui ont voté pour Trump glorifient une Amérique passée qui n'a sans doute jamais existé. Essayons d'imaginer un Canada au futur libre, juste, vert et responsable pour ne pas sombrer dans plus de violence, d'indifférence, pour ne pas faire régresser l'humanité.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer