Un pionnier modeste

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Détenteur de 12 doctorats honorifiques, Pierre Dansereau a... (PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, LA PRESSE)

Agrandir

Détenteur de 12 doctorats honorifiques, Pierre Dansereau a enseigné dans une vingtaine d'universités et est resté professeur émérite de l'UQAM jusqu'à 93 ans.

PHOTO SARAH MONGEAU-BIRKETT, LA PRESSE

 

Nicole Huybens
Le Quotidien

Dernièrement se tenait à l'Université du Québec à Montréal une «Semaine Pierre Dansereau» pour rendre hommage à ce scientifique québécois d'envergure internationale. Plusieurs de ses anciens étudiants ont témoigné de leurs rencontres avec un homme d'exception.

Né à Montréal en 1911, Pierre Dansereau y est décédé en 2011, son enterrement a eu lieu le jour du 100e anniversaire de sa naissance. Détenteur de 12 doctorats honorifiques, il a enseigné dans une vingtaine d'universités et est resté professeur émérite de l'UQAM jusqu'à 93 ans. Il est reconnu comme le pionnier de l'écologie scientifique. Il était capable de reconnaître un nombre incalculable de plantes au Brésil comme sur la terre de Baffin ou sur le Mont-Royal, en même temps qu'il savait écouter le vent et le paysage et se laisser imprégner par la beauté du monde naturel et humain. Il disait de lui-même qu'il était comme une chauve-souris: il n'était bienvenu ni chez les oiseaux alors qu'il avait des ailes, ni chez les souris alors qu'il était un mammifère! Car déjà dans les années 50, il voulait décloisonner les disciplines pour mieux comprendre l'univers. Pour être de son temps, il aurait dû être biologiste et s'occuper d'identifier des plantes... mais Pierre Dansereau était un récalcitrant, il n'aimait pas les «prêts à penser» ! Dans son sillage, nous pensons aujourd'hui que les sciences de l'environnement doivent être multidisciplinaires.

C'est une personnalité humaniste qui a été honorée: il était reconnu pour sa bonté et sa bienveillance, sa solidarité et son altruisme, pour son sourire, son bonheur de vivre que ceux qui l'ont bien connu entendait même dans ses silences. Il avait l'enthousiasme et l'émerveillement d'un enfant devant la nature comme devant l'écosystème humain par excellence: la ville. C'était un professeur original: il voulait toujours écouter les étudiants avant de parler ou d'enseigner. Il disait qu'il n'avait pas à leur dire quoi faire, qu'il n'était pas assez sûr de détenir la vérité pour cela! Il estimait qu'être un bon professeur, c'est aider les jeunes à trouver leur chemin et pas à leur faire emprunter celui qu'il préférait. Il était un homme extraordinaire et il disait: «on est tous extraordinaire, c'est le propre de notre espèce!».

Pour susciter le désir d'apprendre, il disait qu'il fallait d'abord l'incarner, en être l'image, et il pensait aussi qu'on apprend bien mieux quand on a du bonheur à le faire, alors ses cours étaient une partie de plaisir! Il pensait que les étudiants représentent des personnalités à découvrir et à soutenir dans leur apprentissage et pas des têtes à remplir. Il n'aurait jamais voulu éteindre la flamme idéaliste d'un étudiant et tentait de rallumer celles qui vacillaient.

Il disait qu'il aimait choisir le chemin le plus difficile, celui qui n'était encore ni balisé ni tracé. Quand on construit son chemin, on est obligé d'essayer du nouveau, alors on se trompe moins! Le changement que monsieur Dansereau voulait voir advenir dans le monde ne se pilote pas, ne se gère pas... il s'invente dans les actes quotidiens et dans les relations de solidarité que nous tissons avec les autres et avec la nature.

Madame Virginia Weadock a été la collaboratrice dévouée de Pierre Dansereau pendant de longues années. Elle préparait tous les jours à 15h30 un thé accompagné de biscuits. En son honneur, les organisateurs du colloque avaient nommé les pauses: «le thé de Virginia», une délicate attention qui sans doute aurait fait plaisir à l'homme de science et de conscience de qui nous nous sentons les héritiers reconnaissants.

Nicole Huybens verse son cachet à la campagne de développement de l'UQAC.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer