Courir la chance

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
«C'est comme les codes promotionnels sur la facture... (123RF)

Agrandir

«C'est comme les codes promotionnels sur la facture de certains commerces. On nous demande d'aller sur Internet et de remplir un petit sondage et hop, on a la chance de gagner quelque chose.»

123RF

Patricia Rainville
Le Quotidien

CHRONIQUE / Je ne suis pas la personne la plus optimiste au monde. J'aimerais l'être, évidemment, mais j'ai un côté pessimiste pas mal plus développé. Je préfère toutefois dire que je suis réaliste. J'aime mieux m'attendre au pire plutôt qu'être déçue. Pourtant, la vie doit être tellement plus simple lorsqu'on voit le verre à moitié plein plutôt qu'à moitié vide. Mais bon, mon moule est fait de même alors tout ce que je peux faire, c'est travailler là-dessus.

Si je vous parle de ça, c'est que j'ai constaté, il y a quelque temps, que je n'ai jamais participé à un concours de ma vie. Mais quel est donc le rapport, me direz-vous ? Le rapport, c'est que si je n'ai jamais rien gagné, c'est en raison de mon pessimisme avancé.

Je regardais l'émission Un souper presque parfait, l'autre jour, et une candidate affirmait s'être inscrite dans l'unique but de gagner 2000 $. Je me suis alors surprise à envier son positivisme. Si je n'ai jamais participé à un concours, c'est que je suis absolument sûre de ne pas gagner. Je sais, c'est complètement nul de penser de la sorte. C'est comme les gens qui chialent contre les politiciens, mais qui ne sont jamais allés voter.

J'aurais pourtant pu être bonne dans une tonne de concours. Prenez Loft Story. Je suis sûre, en y repensant aujourd'hui, que j'aurais été une excellente candidate. Pas besoin de talent particulier ni de traverser une rivière en canot de fortune. J'aurais sans doute excellé dans l'art d'être enfermée avec d'autres individus. J'aurais pu repartir de là avec une voiture, un beau gros chèque et décrocher un rôle quelques années plus tard dans Unité 9. Mais bon, encore une fois, j'ai raté ma chance.

Je n'ai même jamais rempli un coupon de participation d'un concours quelconque pour remporter un barbecue ou un an d'épicerie gratuite. On me donne le coupon et, au lieu de le remplir et de l'insérer dans la petite boîte prévue à cet effet, ledit coupon finit dans la poubelle ou au fond de mon portefeuille.

Dernièrement, je me suis dit que, peut-être, j'étais finalement passée à côté de tout plein de beaux cadeaux gratuits.

C'est comme les codes promotionnels sur la facture de certains commerces. On nous demande d'aller sur Internet et de remplir un petit sondage et hop, on a la chance de gagner quelque chose. Chez Winners, par exemple, le ou la caissière vous le dira à chacune de vos visites. « Vous avez un code sur le bas de votre facture, il suffit d'aller sur Internet et vous pouvez gagner 1000 $ en argent comptant. »

Demandez à mon père quel est le premier endroit où il irait si je disparaissais subitement. Chez Winners, évidemment. C'est que je vais y faire mon tour assez régulièrement. Et imaginez-vous donc que je n'ai jamais participé à ce concours. Même pas une fois.

J'aurais très bien pu m'enrichir de quelques milliers de dollars en quelques secondes à peine. C'est cher payer de l'heure, ça.

Autre confidence, il m'est arrivé de ne pas dérouler le rebord de mon café par simple paresse. De toute façon, on ne gagne jamais rien, que je me suis dit. Eh bien, il y a peut-être une Civic flambant neuve qui dort au dépotoir...

Et je ne parle même pas de tous ces concours auxquels on peut participer en partageant des trucs sur Facebook. Je ne l'ai jamais fait, croyant à une arnaque. Eh bien non, le cousin d'un ami d'un gars qui connaît mon frère a déjà gagné un chandail en participant. Je vous jure.

Moi qui me cherchais une passion dernièrement, je crois que je vais me mettre aux concours. Il y a des gens qui font ça de leur vie, participer à tous les concours imaginables. Ce sera donc ça, ma passion. Remplir des coupons, partager des trucs sur Facebook, dérouler des rebords, répondre à des sondages sur Internet.

Et puis non, je ne gagne jamais rien de toute façon.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer