Vendeurs du dimanche

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
«Mais ce qui me fait rire, ce sont... (123RF)

Agrandir

«Mais ce qui me fait rire, ce sont les gens qui n'ont absolument aucun talent de vente. Vous savez, ceux qui espèrent vendre un objet quelconque, mais que la mise en scène laisse à désirer. Un téléphone tout poussiéreux, un divan avec un tas de linge à plier dessus, un miroir avec des « coulisses » d'on ne sait trop quoi.»

123RF

Patricia Rainville
Le Quotidien

CHRONIQUE / Je magasine de plus en plus en ligne. Pas nécessairement sur les sites de boutiques connues, mais je surfe souvent sur les pages Facebook d'objets usagés ou sur Kijiji. Je dois admettre que c'est rarement pour acheter, mais c'est un agréable divertissement à mes yeux. Imaginez, une paire de billets pour la partie de dimanche dernier des Saguenéens était mise en vente sur Kijiji au coût de 200 $. Wow. J'ignore si cette paire a trouvé preneur, mais à ce prix-là, je me serais plutôt payé un billet pour une partie des Rangers. Mais bon, j'imagine que certaines personnes ignorent quoi faire de leur argent.

Mais ce qui me fait rire, ce sont les gens qui n'ont absolument aucun talent de vente. Vous savez, ceux qui espèrent vendre un objet quelconque, mais que la mise en scène laisse à désirer. Un téléphone tout poussiéreux, un divan avec un tas de linge à plier dessus, un miroir avec des « coulisses » d'on ne sait trop quoi. Je parie que la vente des dits-objets serait 100 fois plus rapide si le vendeur prenait le temps de nettoyer ne serait-ce qu'un tout petit peu l'objet avant de le photographier et de publier l'annonce sur Internet.

J'ai moi-même vendu plusieurs biens m'appartenant grâce à Internet. Je me souviens que j'ai pris soin de faire de véritables séances photo à ne plus finir afin de présenter quelque chose de pas trop gênant. Et surtout, j'ai demandé à la personne qui était assise sur mon divan que je voulais vendre de se tasser quelques secondes afin que je le photographie...

Il y a aussi ceux qui espèrent se mettre riches en vendant leurs vieilleries. Un lot de revues datant de 2007, des DVD de films de série B, des bibelots quelque peu démodés, je vous jure que regarder les annonces défilées est un divertissement fort amusant. J'ai même cru apercevoir une jolie petite calculatrice au prix aussi bas que 25 $. Ne vous emballez pas, je l'ai déjà acheté.

Le pire, ce sont les annonces d'appartements à louer ou de maisons à vendre. « Jetez un oeil à cette superbe propriété de Chicoutimi », « Immense appartement très bien éclairé situé dans un sous-sol ». J'en ai visité, des appartements et des maisons, et je peux confirmer sans me tromper que plusieurs de ces annonces sont trop souvent trompeuses... Être humble et honnête a toujours été plus gagnant qu'en mettre plus que le client en demande.

Vraiment, ces sites regorgent de petites mines d'or. En passant, ce n'est pas parce qu'un objet est rouillé qu'on peut le qualifier de vintage... Mais je suis peut-être trop exigeante.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer