L'illustre inconnu

Au moment d'annoncer qu'il se lançait dans la... (LE QUOTIDIEN, GIMMY DESBIENS)

Agrandir

Au moment d'annoncer qu'il se lançait dans la course à la chefferie du Parti québécois, Alexandre Cloutier était accompagné sur la scène de sa conjointe, Marie-Claude Perron, qui a mentionné que sa famille était prête «à partager Alexandre avec le reste du Québec».

LE QUOTIDIEN, GIMMY DESBIENS

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bertrand Tremblay
Le Quotidien

CHRONIQUE / Alexandre Cloutier fait la page couverture de L'actualité. Il apparaît, avec son épouse et leurs deux enfants, marchant pieds nus sur les rives du Piékouagami. Une illustration tout aussi symboliquement fraîche de ce virage de la politique canadienne vers des leaders de la dernière génération que celle de Justin Trudeau et de sa famille suivis d'un groupe de partisans effectuant tranquillement, l'automne dernier, leur entrée solennelle au parlement canadien.

Après la fin aussi rapide qu'imprévue de l'épisode PKP, les péquistes se regroupent et relancent l'offensive. La souveraineté, leur raison d'être, n'est plus au goût du jour. Les plus lucides, et ils forment la majorité, sont bien conscients qu'il serait suicidaire, non pas de l'imposer dans une élection référendaire, mais simplement de la proposer. Il faut reporter une autre consultation sur le sujet jusqu'en 2022, comme le préconise Jean-François Lisée, ou risquer de glisser derrière la Coalition avenir Québec de François Legault.

Opposition dominante

Avec Sylvain Gaudreault et Bernard Drainville, les péquistes sont redevenus des maîtres de l'opposition. La dénonciation par le député Robert Poëti d'irrégularités relevées au ministère des Transports, dont il a perdu la direction au dernier remaniement ministériel, leur a fourni de précieuses munitions. Ils les ont exploitées avec une efficacité foudroyante dans le cadre de la période des questions à l'Assemblée nationale, la semaine dernière. Deux têtes ont roulé dans la garde rapprochée du ministre Jacques Daoust.

En recentrant le focus de l'intérêt public sur les failles de la gouvernance libérale, les leaders péquistes stimulent la combativité des troupes traumatisées par l'abandon de Pierre Karl Péladeau après l'immense déception de la défaite électorale en avril 2014. La machine s'est remise en branle, et c'est de nouveau Alexandre Cloutier qui resurgit parmi les candidats. Il fut la révélation de la dernière course à la direction du parti, terminant bon deuxième avec 29,2 % des voix chez les électeurs péquistes. L'appui que le dernier sondage lui accorde s'élève déjà à 27 %, comparativement à 11 % pour Véronique Hivon.

À visage découvert

Le député de Lac-Saint-Jean impose donc de plus en plus son charisme et sa compétence à ses collègues. Ses études en droit international à l'Université britannique de Cambridge s'avèrent un atout important. Les chroniqueurs politiques lui façonnent tranquillement son piédestal. « Alexandre Cloutier, écrivait Michel David durant la course à la succession de Pauline Marois, en décembre 2014, constitue l'heureuse surprise... Il apporte fraîcheur et originalité. Il est très efficace dans son rôle de porte-parole en matière de justice. »

Dans l'intimité du pouvoir, le journal politique qui fait encore beaucoup jaser chez les parlementaires québécois, Dominique Lebel fait quelques allusions positives au travail d'Alexandre Cloutier qui n'a toujours pas trouvé le temps de lire les observations de cet ancien chef de cabinet de Pauline Marois. Le contenu de ce livre fort captivant pourrait sans doute lui inspirer quelques réflexions pour une autobiographie dans laquelle il raconterait son cheminement et définirait sa conception du pouvoir et ses projets comme l'avait fait Lucien Bouchard, dans À visage découvert, en 1992, après l'échec de Meech, avant de créer un précédent historique en fondant le Bloc québécois et devenir, six ans plus tard, premier ministre du Québec. Sans cette opération, Alexandre Cloutier demeurera, pour la majorité québécoise, l'illustre inconnu.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer