Les nouveaux Saguenéens

Après un début de saison inquiétant, les Saguenéens ont patiemment remonté la... (Archives Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais)

Agrandir

Archives Le Quotidien, Mariane L. St-Gelais

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Bertrand Tremblay
Le Quotidien

Après un début de saison inquiétant, les Saguenéens ont patiemment remonté la pente pour terminer la saison régulière en troisième place de leur division. Avant les Remparts de Québec qui les avaient outrageusement dominés au cours de la saison précédente. Après s'être inclinés à leurs neuf premières parties, ils remportèrent sept victoires consécutives, dont l'une au compte de 6-3 au domicile des Screaming Eagles du Cap Breton, l'équipe qu'ils affronteront en série préliminaire.

Le premier rendez-vous est fixé au Vendredi saint 25 mars, dans les Maritimes. Les deux formations se retrouveront dès le lendemain sur la même patinoire. Puis ce sera le long retour au Centre Georges-Vézina où trois rencontres seront disputées en quatre jours. Le talent et la ténacité trancheront. Les partisans ont bon espoir avec la jeune brigade de Yanick Jean qui a enfin sorti l'équipe de la cinquième et avant-dernière place de la division est où elle s'était enlisée au cours des cinq dernières campagnes.

Un visage modifié

Différentes opérations menées depuis les Fêtes ont légèrement modifié le visage de l'équipe. Gabryel Boudreaut, l'ancienne vedette du Drakkar, et quelques autres joueurs moins connus ont quitté. Les deux Russes obtenus à la dernière séance de repêchage, Dmitry Zhukenov et Artem Maltsev, ont pris de l'assurance. Ils deviennent progressivement des piliers qui attireront l'oeil averti des spécialistes de la LNH.

L'alignement comprend des aspirants au hockey professionnel venus de partout au pays... et de l'école de hockey soviétique qui a façonné tant de champions. Des athlètes originaires de Saskatoon (Mark Bzowey), de Toronto (Jake Smith), d'Edmonton (Taylor Cooper), de la Nouvelle-Écosse (Keenan MacIsaac), et même des Premières Nations (Mashteuiatsh, Louis-Philippe Simard).

Deux joueurs dominent la formation, le centre Nicolas Roy et le gardien Julio Billia, respectivement originaires d'Amos en Abitibi et de Saint-Léonard dans la région métropolitaine. À sa troisième saison chez les Saguenéens, Roy prouve qu'il valait bien les trois choix de première ronde que Chicoutimi a payés pour qu'il devienne la pierre angulaire de la véritable reconstruction.

Le style Béliveau

Le grand joueur de centre, qui remporte la majorité des mises au jeu, a marqué le plus grand nombre de buts, soit 48, au cours de la saison régulière. Il figure en septième place chez les meilleurs attaquants avec 90 points. Ce gaillard de 6,4 pieds, 202 livres- il est le plus lourd de l'équipe- évoque toujours à ma mémoire le souvenir de Jean Béliveau. Tout comme l'ancien capitaine du Canadien, il manie bien le bâton, est toujours bien placé devant la cage dans la zone offensive prêt à faire dévier un lancer. Sa puissance d'accélération lui permet de devancer la majorité des adversaires dans une course à la conquête du disque. C'est également et surtout un gentleman.

Quant à Julio Billia, il s'insère magnifiquement dans la tradition des Saguenéens qui ont toujours recruté des cerbères de haut calibre, dont Félix Potvin, le plus éblouissant de tous, et évidemment Marc Denis, membre du trio des nouveaux gestionnaires de l'équipe présidé par Richard Létourneau et comprenant Jean-François Abraham.

C'est à l'invitation du maire Jean Tremblay que ces trois citoyens très actifs ont accepté, le 3 novembre dernier, de prendre la relève d'Alain Deschênes qui avait pris la précaution, avant de remettre l'équipe à l'autorité municipale, de retenir les services de Yanick Jean. Que de chemin parcouru depuis ce moment tragique!

Une nouvelle saison commence. Tous les espoirs sont permis.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer