La solution...

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le nouvel amphithéâtre multifonctionnel offert par le gouvernement... ((Courtoisie))

Agrandir

Le nouvel amphithéâtre multifonctionnel offert par le gouvernement et la Ville de Québec pour le retour des Nordiques se dresse maintenant fièrement à l'ExpoCité, mais l'équipe n'est pas au rendez-vous.

(Courtoisie)

Bertrand Tremblay
Le Quotidien

Le nouvel amphithéâtre multifonctionnel offert par le gouvernement et la Ville de Québec pour le retour des Nordiques se dresse maintenant fièrement à l'ExpoCité, mais l'équipe n'est pas au rendez-vous. Même en poussant des soupirs d'admiration devant la splendeur du Centre Vidéotron, la LNH et les spécialistes se posent toujours la question qui tue: le «petit marché" de la capitale québécoise peut-il nourrir les bouches gourmandes du hockey professionnel?

Devant le scepticisme des magnats de cette puissante organisation, le maire Régis Labeaume reproche toujours au groupe que dirigeait Marcel Aubut de s'être empressé, voilà 20 ans, de passer à la caisse dès les premières difficultés. Les propriétaires ont obtenu 75 millions$ de Consat Communications pour acquérir les fleurdelysés transformés depuis en Avalanche du Colorado, une région urbaine de quelque 3 millions d'habitants.

Aubut au pilori

Les Nordiques «ne perdaient pas d'argent», se souvient le maire. Puis il reproche à Aubut et compagnie d'avoir négligé de jouer la carte politique. Quand on sait qu'il est un maître dans l'art d'intimider les chefs des grands partis de Québec et d'Ottawa, sa réflexion donne le signal d'une nouvelle offensive, à quelques mois d'une élection fédérale.

L'inquiétude des régions, qui peinent durant la présente course à l'équilibre budgétaire, tourne à la fièvre quand un chroniqueur politique aussi rationnel et informé que Michel David, du Devoir, associe l'accès à la souveraineté au retour des Nordiques. Dans l'édition de samedi dernier, il tente le diable en avançant que «le retour des Nordiques serait une excellente nouvelle pour le PQ et le mouvement souverainiste en général. Depuis 2003, Québec est une véritable terre de Caïn pour le PQ. Seule Agnès Maltais arrive à se maintenir dans Taschereau. Si son chef ramenait le hockey professionnel dans la capitale, il ne fait pas de doute que plusieurs lui en seraient reconnaissants.»

Comme s'il voulait proposer que le programme politique des péquistes élabore une stratégie avec le partenariat de l'État pour que Québec accueille à nouveau une équipe de la Ligue nationale. On imagine déjà Régis Labeaume, le regard insistant, brandissant aux chefs des grands partis la grande priorité des votants de la région de Québec.

Tous les amateurs de hockey ont apprécié l'époque des Nordiques. Mais la réalité économique demeure. Si l'équipe de Québec ne parvenait pas à boucler son budget alors que le plafond salarial oscillait autour de 15 millions$ à leur départ pour Denver, en 1995, comment pourrait-elle trouver son compte avec une enveloppe salariale qui dépasse maintenant les 70 millions$?

Avec les loges corporatives, répondront les partisans les plus enthousiastes. C'est en effet un mode de financement très efficace à Montréal où les sièges sociaux et d'importantes compagnies louent 70% des 21 273 places du Centre Bell. Et dans les familles fortunées, on se transmet cette obligation d'une génération à l'autre comme un bien précieux. Est-ce possible à Québec? Certainement pas.

La victoire des colosses

La présence des deux meilleures équipes de la LHJMQ au tournoi de la Coupe Memorial s'est avérée décevante. L'Océanic de Rimouski et les Remparts de Québec n'ont pas joué à la hauteur de leurs possibilités. Ils paraissaient épuisés après la longue finale remportée en surtemps par l'équipe du Bas-du-fleuve.

Après avoir remporté trois championnats au cours des cinq dernières années, les représentants de la LHJMQ se sont inclinés devant le plus impressionnant rassemblement, sous une même bannière, de colosses rapides et très agiles. Ils peuvent garder la tête haute.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer