Le Sommet d'Alma

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Selon l'estimation faite à la dernière séance du... ((Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie))

Agrandir

Selon l'estimation faite à la dernière séance du Cercle de presse par Arthur Gobeil, le président de la SVA. Ne devrait-on pas explorer davantage cette solution au vide économique qui menace notre développement?

(Photo Le Quotidien-Rocket Lavoie)

Bertrand Tremblay
Le Quotidien

Un souvenir demeure gravé dans la mémoire régionale depuis le Sommet économique tenue en 1984 à Jonquière. C'est l'affirmation exprimée alors à regret par les représentants d'Alcan et des multinationales de l'industrie forestière, qu'en dépit des augmentations de la production, la technologie réduirait à l'insignifiance l'addition de nouveaux emplois.

En clair, le grand capital recommandait à la région de se prendre en main sans attendre que la manne lui tombe à nouveau du ciel à la suite de l'attrait que l'immense bassin de nos ressources naturelles exercerait auprès de nouveaux investisseurs à dimension planétaire.

Le tournant SOCCRENT

Après avoir absorbé le message, le pays des Bleuets tourna son regard vers des cerveaux imprégnés de la science économique de notre jeune université pour imaginer la stratégie de redressement la plus efficace.

Le professeur émérite Adam Lapointe prit la tête du mouvement. À l'abri des cymbales de l'agitation politique stérile, il regroupa autour de la même table les appuis nécessaires. Après deux ans de préparation, la Société en commandite pour la création d'entreprises (SOCCRENT) était lancée le 2 juin 1986, au Montagnais de Chicoutimi, sous l'autorité du regretté recteur Alphonse Riverin. Et ce moment historique se déroulait en présence de grands patrons des sept premiers partenaires, notamment ceux d'Alcan, d'Abitibi-Price et du Mouvement Desjardins.

Lorsqu'il fut couronné grand Bâtisseur aux Prix Capital décernés à Montréal, le jeudi 21 mars 2013, Adam Lapointe était fier de confirmer que Pluri-Capital, le prolongement du SOCCRENT dont il assumait la direction générale, administrait le plus vieux fond privé régional de capital de risque. Après 25 ans, ce fonds avait quintuplé et sa vingtaine d'entreprises de la forêt, de l'aluminium et de l'agroalimentaire notamment généraient quelque 2500 emplois directs et brassaient un chiffre d'affaires de 350 millions $ dans 25 pays. Un résultat impressionnant qui démontre comment une université en région peut participer au développement économique quand l'État semble trop souvent vouloir réduire la valeur du Québec à sa capitale et à Montréal.

La solution

L'UQAC a mené une autre opération fructueuse après le deuxième Sommet, celui tenu à Saint-Félicien en 1991. Son recteur, Gérard Arguin, avait alors convaincu le gouvernement libéral de Robert Bourassa d'autoriser la formation, au Saguenay-Lac-Saint-Jean, d'un centre de liaison et de transfert technologique désigné sous le sigle de CQRDA. L'organisme à vocation provinciale prit forme en juin 1993 dans un partenariat public-privé comprenant, outre l'université, l'Association de l'industrie de l'aluminium du Canada (AAC), l'Alcan, l'équipementier STAS et le Cégep de Jonquière.

Sa nouvelle direction présentera mercredi soir, au Delta de Jonquière, à la dernière rencontre de consultation, un résumé du mémoire qui sera soumis au Sommet du 18 juin prochain à Alma organisé par le gouvernement pour « engager la région sur les voies d'une nouvelle prospérité. » 93 autres organisations diverses ont répondu à l'invitation du député de Roberval et premier ministre, Philippe Couillard, de « nous aider à orienter l'avenir de notre région ».

Après 22 ans de CQRDA et de son corollaire, la Société de la Vallée de l'aluminium, les PME de l'aluminium se sont multipliées pour générer, chez nous, 2600 emplois, selon l'estimation faite à la dernière séance du Cercle de presse par Arthur Gobeil, le président de la SVA. Ne devrait-on pas explorer davantage cette solution au vide économique qui menace notre développement?

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer