Un remède naturel et apaisant

Le logo de Création Vlimeuse a été réalisé... (Photo Le Progrès, Mélissa Viau)

Agrandir

Le logo de Création Vlimeuse a été réalisé par Shana Patry, une artiste de la région.

Photo Le Progrès, Mélissa Viau

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélissa Viau
Le Quotidien

CHRONIQUE / En octobre 2015, alors qu'elle doit jongler avec une dépression, Karine Tremblay découvre un remède naturel et apaisant. Ayant un fort besoin de créer, l'artiste se met à fabriquer des bijoux.

Dans son atelier, son havre de paix, Karine... (Photo Le Progrès, Mélissa Viau) - image 1.0

Agrandir

Dans son atelier, son havre de paix, Karine Tremblay s'amuse à créer des bijoux.

Photo Le Progrès, Mélissa Viau

Une des dernières créations signée Création Vlimeuse est... (Photo Le Progrès. Mélissa Viau) - image 1.1

Agrandir

Une des dernières créations signée Création Vlimeuse est un collier fait avec de l'écorce de bouleau.

Photo Le Progrès. Mélissa Viau

Depuis qu'elle est toute petite, Karine a toujours aimé bricoler. Elle a suivi les modes et exploré les tendances qui passaient. « J'ai fait de la peinture sur bois et sur verre. J'ai aussi fait du scrapbooking. J'ai même déjà brodé et tricoté », précise l'artiste. Ce sont ses proches qui bénéficiaient alors de ses talents. « J'en ai beaucoup donné par plaisir », poursuit-elle. 

Dans ses débuts, Karine utilisait principalement du matériel récupéré. « Je faisais le ménage dans mes vieux bijoux et je gardais certaines pièces. Mes amies me donnaient aussi les bijoux qu'elles ne portaient plus pour que je puisse les transformer », ajoute la propriétaire de Création Vlimeuse. 

Par un beau jour d'automne 2015, ses amis lui proposèrent de vendre ses oeuvres. « Mon conjoint, Jean-Philippe Gravel, a été la première personne à m'encourager à me lancer. Il voyait que ça me faisait du bien. Ma bonne humeur était revenue grâce à ce loisir », se remémore Karine. Elle a accepté en se promettant de continuer de s'amuser et en justifiant le prix de ses bijoux comme un prétexte pour pouvoir continuer de créer. Elle s'est monté un réseau de contacts d'artisans tout aussi passionnés. « Je n'ai plus d'intérêt pour les choses faites en millier d'exemplaires. J'achète tous mes cadeaux auprès des artisans », mentionne Karine qui adore acheter local. Comme elle a repris son travail à temps partiel, comme éducatrice spécialisée, la création de bijoux reste un loisir qui prend tout de même une place grandissante dans sa vie. 

Après avoir donné beaucoup de temps pour ses trois garçons, aujourd'hui âgé de 8 à 14 ans, elle peut enfin penser à elle. 

En avril 2016, l'envie de partager son talent avec les autres la propulse au Salon de la femme. Depuis ce temps, pour exposer ses bijoux, Karine court tous les salons et les bazars, accompagnée de sa mère Johanne Tremblay. Cette immersion dans le public lui a permis de développer sa confiance en elle et à devenir à l'aise avec les gens. « Même ma mère s'est découvert des talents de vendeuse », ajoute Karine en riant. 

Vente

Basée à Saint-Honoré, Création Vlimeuse vend ses bijoux partout dans le monde grâce à la plateforme Etsy. « Je me suis mis une carte du monde dans mon atelier et je mets une punaise à chaque endroit où j'envoie un de mes bijoux. J'ai vendu en Australie, en Suisse, en Irlande », observe la femme d'affaires. Évidemment, sa page Facebook l'aide aussi beaucoup dans ses ventes. Tous ses produits sont acheminés aux clients par courrier. « Pour mes envois par la poste, j'utilise les boîtes de la compagnie québécoise "Ta boîte", laquelle offre des produits qui passent dans la fente de Postes Canada », indique Karine. Bien qu'elle fasse des boucles d'oreille, des colliers et des bracelets, son plus grand vendeur reste ses colliers.

Compétitions

« Quand je vois qu'on commence à copier mes bijoux, je me dis qu'il est temps de faire autre chose », réfléchit sagement Karine. Même si ses créations sont encore jeunes, elle doit sans cesse se renouveler et penser à de nouvelles collections. Comme elle vit à la campagne et qu'elle adore se promener en forêt, elle s'inspire de ses trouvailles pour intégrer différentes matières, telles que des cocottes et de l'écorce de bouleau à ses bijoux. Elle utilise même certains produits d'autres artistes, tels que des coeurs en bois faits par un artisan de Sainte-Adèle. 

Rencontrer Karine Tremblay

Il sera possible de rencontrer la conceptrice de Création Vlimeuse les 2 et 3 septembre, lors du Grand Marché Dubuc à la Pulperie de Chicoutimi. Les 23 et 24 septembre 2017, elle sera aussi au tout premier salon Etsy du Saguenay-Lac-Saint-Jean, à La Saguenéenne - Hôtel et Centre de Congrès de Chicoutimi.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer