Qu'est devenue Melanija ?

CHRONIQUE / Derrière chaque grand homme se cache une grande femme ! (AP, J. Scott Applewhite)

Agrandir

AP, J. Scott Applewhite

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Myriam Bouchard
Le Quotidien

CHRONIQUE / Derrière chaque grand homme se cache une grande femme !

Voilà la première phrase qui m'est venue en tête en voyant M.Trump à la barre des États-Unis d'Amérique, comme le disait si bien le prince à New York ! Un réveil brutal que m'offraient mes médias favoris en m'exposant les résultats des élections.

J'aurais pu pleurer, comme l'ont fait certains. J'aurais aussi pu être inquiète en tant que Canadienne, Québécoise et Honoréenne de surcroît (comme dans résidente de St-Honoré). J'aurais pu déduire que les Américains préféraient les personnages possiblement racistes, homophobes, misogynes, gérant probablement un pays comme on gère une business plutôt que d'élire une femme, mais non...

Étant une personne positive, pleine de solutions et ne jugeant pas les autres en fonction du toupet qu'ils me proposent, mon plan B fut de me tourner vers Melania ! Faute de mieux, qu'y avait-il d'autres à faire que d'appliquer cette maxime m'offrant une parcelle de lumière au bout d'un tunnel plus qu'incertain ? Alors m'y voilà !

First lady, qui es-tu ?

Icône des standards de beauté suggérés par la société, ce pétard slovène de 1m80 s'est plutôt fait remarquer pour ses photos que pour ses idées ! Ne me croyez pas ici austère, la première dame à avoir posé nue pour GQ ou encore en maillot pour le magazine Sports Illustrated, entre autres, c'est elle ! Les temps changent, n'est-ce pas Mme Obama ?

Melania, en tant qu'ex-membre du mannequinat, sans réelle formation, immigrante vivant possiblement le rêve américain, femme, mère, troisième épouse, belle, séduisante et de bon coeur, comme te décrit ton chéri, qu'as-tu à m'offrir pour les quatre prochaines années à moi, et à un paquet d'autres qui misent tous leurs espoirs sur toi ?

Traditionnelle, présente et encourageante auprès de son mari.

Comme l'ont été Jacky ou Betty, voici ce qu'elle se fixe comme objectif face à la présidence de sa moitié. En 2017, un mandat toujours actuel et digne d'une première dame ? Permettez-moi d'en vouloir plus ! De grâce, est-ce exagéré d'exiger une fonction autre que celle de paraître, d'être bonne épouse, décoratrice de la Maison-Blanche ou encore maman attentionnée chez cette femme qui peut faire une différence, ne serait-ce qu'un tant soit peu ?

Un cheval de course. Voilà ce à quoi se comparent bien des femmes conciliant travail-famille et qui sont, en plus d'être présentes et encourageantes auprès de leur homme, fort actives au sein de leur société, le savais-tu Melania ?

Redorer les positions archaïques de M. Trump auprès des organismes se déployant envers les femmes, tout court, ceux et celles dans le besoin, les pauvres, les malades, les immigrés, les sans instruction et j'en passe, de quoi charger un agenda ça !

La vraie question

Où es-tu Melanija Knavs?

Au-delà de la culture nous séparant, je cherche celle que cette femme était avant Trump. Celle née d'une famille modeste et qui a su mener sa destinée. Celle, courageuse, qui a quitté famille, amis, pays communiste pour changer son sort. Celle qui a su se servir de son physique atypique pour se créer un nom dans l'univers du mannequinat au sein des plus grosses marques. Celle qui a franchi toutes les étapes pour devenir une Américaine. Celle qui possiblement parle cinq langues. Puisque tu n'es pas juste la femme de, Melanija, je t'en prie, reviens à toi pour que je puisse croire que derrière chaque grande femme, il y un homme, grand ou moins, c'est selon.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer