Des façons de renouveler notre Église

CHRONIQUE ÉGLISE / Pour continuer d'informer sur la nouvelle organisation... (Archives Le Progrès-Dimanche, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Archives Le Progrès-Dimanche, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Quotidien

CHRONIQUE ÉGLISE / Pour continuer d'informer sur la nouvelle organisation pastorale, rappelons les trois principes organisateurs sur lesquels repose le cadre d'animation « Allez vers... ». Ce qui suit est le texte intégral que l'on retrouve dans le cadre d'animation.

Parole de Dieu

Le premier principe est le partage autour de la Parole de Dieu. Déjà, depuis la réflexion sur l'orientation de 2008 : Reconnaître et annoncer l'amour de Dieu en toutes choses et son déploiement dans le projet catéchétique Rencontrer la parole au coeur de l'humain, en 2010, la communauté diocésaine a été conviée à renouveler son écoute de la Parole pour mieux la reconnaître, l'annoncer, la rencontrer au coeur de l'humain. Rappelons-nous que c'est à sa lumière que les communautés chrétiennes se rassemblent, s'interrogent et discernent les projets à privilégier pour actualiser la Mission au contexte d'aujourd'hui.

C'est aussi à la lumière de la Parole de Dieu échangée dans l'Esprit-Saint qu'émergent les leaders de communauté et que se déploient les différents ministères qui bâtissent l'Église. Elle est toujours à la source de l'appel authentique à servir l'Évangile dans l'Église et le monde. Aussi, les responsabilités d'animation, de direction et d'autorité dans les communautés paroissiales, autant pour les prêtres que pour les diacres, les agentes ou agents de pastorale laïcs, ou les laïcs engagés, doivent être discernées et acquittées comme un appel à rassembler et à servir la communauté.

Les ressources

Le deuxième principe organisateur du cadre d'animation pastorale est le partage autour des ressources. De tradition, la paroisse est responsable de l'ensemble de la vie chrétienne, du baptême aux funérailles, en passant par la catéchèse, les divers sacrements et la pastorale sociale, notamment la proximité avec les personnes souffrantes et/ou exclues. Dans l'état actuel des ressources dont dispose chaque paroisse, il n'est plus possible de couvrir l'ensemble de ces responsabilités.

Depuis déjà plus de dix ans, nous fonctionnons en Unité pastorale, qui est un ensemble de paroisses partageant entre elles des services communs. C'est désormais l'Unité pastorale qui assume le tout de la vie chrétienne. Il s'ensuit donc que le second principe est le partage des ressources: partage d'un même pasteur (prêtre modérateur), des autres prêtres, des diacres permanents, des agents pastoraux mandatés sur l'Unité, des ressources bénévoles, de services en commun, d'idées, de projets, parfois même d'équipements, selon les situations.

Délégation

Le partage des ressources doit être juste et équitable. Pour ce faire, un troisième principe organisateur est considéré, soit celui de décentralisation et de délégation de responsabilités d'animation vers les communautés locales. Par communauté locale, on entend trois possibilités: soit chaque paroisse dans les nouvelles unités, soit une des communautés chrétiennes à l'intérieur d'une grande paroisse unifiée, soit encore un ensemble de deux ou trois petites communautés, selon la vitalité de l'implication des laïcs engagés dans la communauté.

Innovation

Pour incarner ce troisième principe de décentralisation, le nouveau cadre propose une innovation: les Équipes d'animation locale, composées de laïcs engagés. Les rôles et responsabilités délégués aux Équipes d'animation locale doivent être clairs. Il faut éviter les chevauchements avec l'Équipe pastorale et reconnaître une saine autonomie décisionnelle des différentes instances, pour leur accorder une marge de manoeuvre et d'initiative proportionnée aux responsabilités confiées. En termes d'ecclésiologie, on parle ici du principe de subsidiarité. L'idée n'est pas de cultiver l'esprit de clocher, mais de favoriser l'appartenance et le leadership de ces Équipes au sein de leur communauté. Le principe de décentralisation peut s'entendre aussi au sens d'un souci missionnaire d'aller à la rencontre de nos contemporains. Nous reparlerons de cette nouvelle instance de prise en charge dans le prochain article.

Agathe Vaillancourt, Responsable de la pastorale d'Ensemble, diocèse de Chicoutimi

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer