Dialoguer entre les cultures

CHRONIQUE / Je lis pour le moment le livre d'un chercheur néo-zélandais, Peter... (Photo 123rf)

Agrandir

Photo 123rf

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Nicole Huybens
Le Quotidien

CHRONIQUE / Je lis pour le moment le livre d'un chercheur néo-zélandais, Peter Raine, qui s'intéresse aux problèmes environnementaux de notre temps.

Le livre porte un titre de roman de gare, Le chaman et l'écologiste, même s'il est le résultat de réflexions solides et documentées. Il suggère qu'il est possible d'établir un dialogue entre la science de l'écologie et les connaissances et expériences des cultures qui ont d'autres manières de chercher la vérité.

L'auteur a beaucoup voyagé et vécu en Asie et dans des îles du Pacifique où il a travaillé avec des Autochtones. Peter Raine pense que les problèmes environnementaux d'aujourd'hui ne peuvent être résolus grâce aux seules certitudes d'une culture particulière. La nôtre a produit la pollution, la surconsommation, les gaz à effet de serre...

Tant que nous réfléchirons dans le cadre étroit de nos vérités, nous ne pourrons que mettre un emplâtre sur une jambe de bois.

D'autres traditions de sagesse ne viendront pas à bout de ces problèmes non plus. Car, par exemple, elles ne savent pas comment arrimer leurs certitudes avec les changements climatiques issus de techniques qui ne font pas partie de leur conception du monde.

C'est dans le dialogue entre ceux qui portent des conceptions fondamentales différentes du monde que se trouvent peut-être des solutions intéressantes.Mais le dialogue, ce n'est évidemment pas considérer qu'une culture possède une plus grande vérité qu'une autre. Le dialogue, c'est d'abord l'écoute authentique de l'autre. Il implique que les personnes acceptent de s'influencer l'une l'autre, car elles savent que la question : « qu'est-ce que la vérité? » exige à toutes les époques de nouvelles réponses.

Peter Raine souhaite donc que les décideurs s'inspirent des mythes de l'humanité, y compris les nôtres, pour trouver des solutions aux problèmes qui nous occupent aujourd'hui.

Vous me direz que nous n'avons plus de mythes puisque grâce à des efforts considérables de recherche, nous les avons remplacés par des explications scientifiques du monde. Et généralement, on pense en même temps que la science exclut les mythes, qu'elle doit les remplacer.

Mais pour l'auteur, un mythe, c'est ce à quoi on croit, mais sans savoir qu'on y croit. Un mythe est si réel qu'il n'apparaît pas comme un mythe à ceux qui en sont culturellement imprégnés.

Reconnaître les mythes des autres cultures, c'est facile : nous n'avons pas les mêmes : on ne croit pas aux mêmes vérités! Reconnaître nos propres mythes, c'est bien plus difficile, car ils sont notre réalité et donc notre vérité.Nous n'avons pas l'impression qu'il s'agit de mythe quand nous parlons du progrès nécessaire, d'objectivité scientifique ou de croissance économique. Ces mythes sont notre réalité profonde, celle à laquelle nous croyons en oubliant qu'ils sont particuliers à notre temps et à une partie du monde.

Comme l'existence d'esprits vivant dans des lieux sacrés est une réalité tout aussi vraie dans d'autres cultures. Il faut écouter profondément, sans oeillère, les autres vérités des autres cultures pour changer ensemble des mythes devenus obsolètes. Toutes les croyances aveuglent quand elles deviennent le seul horizon pour comprendre et agir dans le monde avec les autres.

Nous avons la grande chance d'habiter un pays où vivent des Autochtones avec qui ce type un dialogue interculturel pourrait devenir possible si nous le voulions et eux aussi.

J'aimerais beaucoup voir se mettre en place ce véritable dialogue qui n'aurait pas pour but d'imposer une manière de voir les choses ni d'un côté ni de l'autre, mais qui permettrait à chacun d'élargir ses horizons pour élaborer ensemble des mythes pertinents pour notre temps.

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer