Grands-parents, qui sommes-nous?

CHRONIQUE ÉGLISE / Alain et Jeanne sont à la retraite, libres et en relative... (Photo 123RF)

Agrandir

Photo 123RF

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Le Quotidien

CHRONIQUE ÉGLISE / Alain et Jeanne sont à la retraite, libres et en relative bonne santé. Ils attachent une grande importance à leur famille. Le bonheur de leurs enfants a toujours été au coeur de leurs préoccupations. Ils n'ont que deux petits-enfants qu'ils adorent. Ils songent: «moins ils sont nombreux, plus on a du temps à leur consacrer». Mais comme bien des grands-parents, rien n'est aussi naturel que cela paraît.

La réalité familiale les rattrape: divorce, famille recomposée, travail, éloignement, belles-familles et beaucoup d'imprévus. Leurs priorités et leurs valeurs s'entrechoquent.

Nouveaux enjeux

Comment vous décrivez-vous comme grands-parents? «Gâteaux» et très présents ou peu impliqués? Quel est votre attachement affectif avec eux? Proches et intimes ou distants? Comment êtes-vous impliqués dans leur éducation? Quel rôle vous est-il dévolu? «Nounous» à bon marché et disponibles ou «dépanneurs» très occasionnels? Occupez-vous la place que vous désirez? Vos frontières sont-elles bien délimitées? Quelles sont vos attentes et sont-elles réalistes? Quels sont les obstacles et les possibles conflits? Quelles valeurs voulez-vous transmettre? Êtes-vous respectés dans vos choix?

Dans un passé pas si lointain, au temps des grandes familles et des traditions, on se posait pas mal moins de questions. On s'ajustait au fur et à mesure selon les besoins et les circonstances. Les grands-parents étaient là, plus ou moins dans l'ombre, faisant office de notre mémoire collective, rappelant nos origines et nos racines, transmettant leur savoir, leurs compétences et leur sagesse. Ils représentaient la stabilité et la sécurité. Ils veillaient sur leur progéniture à bonne distance, un peu comme des anges gardiens. Ils avaient leur espace bien à eux.

Est-ce encore si vrai aujourd'hui? L'évolution très rapide et complexe de la société et des familles a chamboulé passablement nos rapports humains, même les plus intimes. La structure familiale a changé et plusieurs carrefours se présentent. Quels chemins faut-il emprunter? Imaginez seulement un enfant avec huit grands-parents. Qui fait quoi, pour qui, comment et dans quel intérêt?

Grands-parents d'aujourd'hui

À partir de quelques données statistiques, on peut se faire un certain portrait de la réalité. C'est tardivement, dans la trentaine, que les couples d'aujourd'hui commencent leur famille. Ils auront deux ou trois enfants. Les grands-parents seront donc des hommes et des femmes en train de planifier leur temps de retraite. S'ils forment toujours le même couple, c'est très rarement une nouvelle lune de miel. Les conflits latents refont surface dans un contexte de plus grande proximité. Pour le plus grand nombre, l'étape de la consolidation conjugale et de l'interdépendance mutuelle est très difficilement franchie.

Plusieurs se retrouvent seuls ou avec un nouveau partenaire à la suite d'un décès ou un divorce. Ils sont souvent préoccupés par des problèmes de santé. Leurs revenus sont à peine suffisants et parfois ils s'obligent à rester sur le marché du travail pour joindre les deux bouts. Ils peuvent moins compter sur la famille et les réseaux d'appartenance. De surcroît, ils doivent s'occuper de leurs propres parents en perte d'autonomie.

Leur tendance est plutôt forte vers un certain isolement social. Ils se consacrent à des loisirs qui les occupent, mais ne les comblent pas suffisamment. Peut-on penser que leurs petits-enfants pourraient être éventuellement un succédané à leur manque d'affection et une façon de combler leur solitude? Quel que soit le contexte, ils ne sont pas à l'abri du stress, de l'anxiété, de la dépendance et de la dépression. Autant de troubles psychologiques qui touchent une proportion particulièrement élevée des personnes adultes à l'âge de la retraite.

Michel Desbiens, Centre de développement personnel et conjugal

Partager

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer