Un 100e don de sang

Laurier Tremblay a fait son 100e don de... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Laurier Tremblay a fait son 100e don de sang jeudi.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Laurier Tremblay a fait son 100e don de sang, jeudi soir. Et c'est entouré de sa famille, dont plusieurs membres ont également donné pour l'occasion, que le Baieriverain a souligné l'événement.

Nicole Lagotte, Philippe Tremblay, Geneviève Couillard, Frédéric, Maxime... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 1.0

Agrandir

Nicole Lagotte, Philippe Tremblay, Geneviève Couillard, Frédéric, Maxime et Évelyne Tremblay ont accompagné Laurier Tremblay.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

La première fois que M. Tremblay a donné du sang, il avait 18 ans. Aujourd'hui âgé de 70 ans, il espère inciter d'autres personnes à faire comme lui.

« Le don de sang, c'est un don sans attente. On ne verra jamais la personne qui reçoit. J'ai été sensibilisé jeune au fait que c'est important. Ça reste dans notre culture. »

Ses deux fils et leur conjointe, de même que la conjointe de M. Tremblay, étaient présents jeudi soir à la clinique Plasmavie du boulevard Talbot, afin de donner du sang en famille. Même les quatre petits-enfants du « donneur professionnel » n'allaient pas manquer l'occasion. « Je prépare la relève. C'est important. Il n'y a jamais eu un événement particulier qui m'a poussé à faire un don. Par contre, chaque fois que l'on apprend que la banque de sang est basse, j'y pense et je me demande s'il y aura des donneurs. »

À l'entrée de la clinique Plasmavie, une affiche indiquant le 100e don permettait aux personnes présentes d'être mises au courant de l'exploit. Un grand nombre de dons de plasma est plus fréquent qu'un grand nombre de dons de sang. C'est qu'il est possible de donner du plasma aux six jours, mais du sang aux 56 jours. Il faut donc être tenace pour atteindre le 100 dons de sang.

« Je travaillais à l'Usine Grande-Baie et c'était super bien organisé pour que l'on fasse des dons. On pouvait le faire sur notre temps de travail. Beaucoup de personnes donnaient à l'époque. J'ai l'impression qu'aujourd'hui c'est plus difficile. »

Héma-Québec doit prélever 1000 dons de sang par jour pour maintenir la réserve de sang à un niveau optimal. Près de 165 000 donneurs de sang et des milliers de bénévoles permettent d'atteindre cet objectif.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer