Main-d'oeuvre au Lac: François Legault veut axer sur la transformation

Le chef de la CAQ, François Legault, terminait... (Archives Le Quotidien, Yohann Gasse)

Agrandir

Le chef de la CAQ, François Legault, terminait sa tournée régionale jeudi.

Archives Le Quotidien, Yohann Gasse

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

François Legault pense que la problématique de la main-d'oeuvre au Lac-Saint-Jean va s'atténuer en mettant l'accent sur les projets de transformation offrant de meilleurs salaires.

« Les salaires sont moins élevés ici que dans le reste du Québec. La clé, c'est la transformation. Les emplois dans ce domaine sont payés 35 % de plus que la moyenne des emplois. C'est là qu'il faut agir, a déclaré le chef de la Coalition avenir Québec (CAQ) à la fin de sa tournée dans la région. À 15 $ de l'heure, c'est difficile de trouver des travailleurs, mais des emplois à 30 et 35 $ de l'heure, on va en trouver des travailleurs. Il y en a même qui vont déménager ici. Les emplois à 30 $ de l'heure, ça suppose qu'il y a de la valeur ajoutée, ça prend donc de la transformation et idéalement de l'exportation. »

Il a d'ailleurs donné l'exemple des entreprises Lamco et Granules LG qui transforment le bois en produit d'ingénierie et en granules. « Ils ont de nombreux projets. Si j'étais le premier ministre demain matin, j'irais m'asseoir dans leur bureau. Ils veulent exporter davantage s'ils avaient plus d'aide du gouvernement, ce qui pourrait accroître le nombre d'employés », a-t-il affirmé.

Pour y parvenir, il propose entre autres choses la mise en place d'un fonds de développement régional qui pourrait être modulé par MRC, selon la suggestion du maire de Roberval Guy Larouche, afin d'éviter la centralisation.

Rencontre avec les maires

François Legault a rencontré les maires d'Alma et de Roberval, Marc Asselin et Guy Larouche, pour discuter de différents enjeux. « Les deux m'ont parlé de la hausse de 20 % de la taxe scolaire depuis trois ans. Les citoyens se plaignent de ça parce que les municipalités ajustent leur taux de taxes avec la hausse de la valeur des maisons, mais les commissions scolaires ne le font pas », a-t-il mentionné en assurant qu'il allait interpeller le gouvernement sur cette situation.

Dans cette optique, François Legault veut exiger que les impôts soient baissés pour compenser les hausses de tarifs de services de garde, d'électricité et de taxes scolaires.

De plus, François Legault appuie totalement le développement de l'industrie des drones à Alma et souhaite que d'autres entreprises s'installent. « Il espère aussi attirer plus d'emplois dans la transformation du bois et de l'aluminium.

Finalement, le chef de la CAQ déplore la centralisation effectuée par les libéraux. « Juste ici à Roberval, le maire Larouche nous a dit que ce sont 75 emplois qui ont été centralisés à Saguenay dans le domaine de la santé. C'est énorme ! Il faut arrêter de centraliser, on est en train de créer des monstres. La centralisation, c'est inefficace et c'est injuste pour les régions plus éloignées des grands centres comme Roberval », a-t-il critiqué. 

Le chiffre avancé semble élevé, mais n'a pas pu être validé par le CIUSSS.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer