Hommage surprise au maire

Jean Tremblay a été accueilli par les comédiens... (Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Jean Tremblay a été accueilli par les comédiens de La Fabuleuse histoire d'un royaume à son arrivée sur scène.

Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Jean Tremblay a reçu un hommage bien senti de la part de l'équipe de La Fabuleuse histoire d'un royaume et de Diffusion Saguenay, mercredi soir, avant une présentation spéciale offerte aux croisiéristes du bateau québécois CTMA Vacancier. Le maire de Saguenay a été honoré pour son appui envers le spectacle et l'organe de diffusion.

Le maire de Saguenay Jean Tremblay a reçu... (Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 1.0

Agrandir

Le maire de Saguenay Jean Tremblay a reçu une plaque commémorative des mains des comédiens.

Le Quotidien, Rocket Lavoie

C'est le directeur artistique et metteur en scène de La Fabuleuse, Louis Wauthier, qui a attiré le maire Tremblay sur la scène, au terme d'un dynamique discours directement adressé au premier magistrat. Dès son arrivée sur scène, le grand rideau noir s'est levé et derrière, les comédiens de la production attendaient, prêts à l'accueillir. Le maire a semblé surpris par un tel hommage et pour cause, semble-t-il qu'il n'avait aucune idée qu'il allait être honoré mercredi. Il a également reçu un cadre commémoratif.

« La Fabuleuse, c'est une histoire d'amour que je ne pouvais pas abandonner, a réagi Jean Tremblay, rappelant au passage les légères difficultés que la pièce avait connues au milieu des années 2000. C'est un beau fleuron et je vais penser à vous tout au long de ma retraite. Je vais même prier pour vous jusqu'à ma mort. »

Louis Wauthier a indiqué que c'était grâce à Jean Tremblay que La Fabuleuse était demeurée à La Baie lors de la fusion des trois villes de Saguenay, en 2002, rappelant que tout le monde craignait à ce moment que la pièce soit déplacée à Chicoutimi, « la grande ville ».

« La Fabuleuse a connu des années de gloire et elle a toujours été magnifique, mais on a senti un certain essoufflement en 2005 et 2006, a expliqué M. Wauthier. La Ville aurait pu décider de tout arrêter, mais monsieur le maire en a décidé autrement. Jean Tremblay et le conseil d'administration ont toujours décidé d'embarquer dans mes grands rêves, qui demandaient des investissements importants à cause de l'ampleur de la pièce et de mes ambitions. » Le président de Diffusion Saguenay, Pierre Mazurette, a parti le bal en offrant un généreux discours à celui qui va compléter son cinquième et dernier mandat à la mairie de Saguenay. Il a rappelé que la transformation du Théâtre du Palais municipal d'aréna en salle de spectacle, la construction du Théâtre Banque Nationale et la rénovation prochaine du Palace d'Arvida sont des projets qui ont tous été réalisés grâce à l'appui de Jean Tremblay.

« Monsieur le maire a été au coeur d'importants investissements culturels au cours de son passage à la mairie et on a parfois tendance à l'oublier, a révélé Pierre Mazurette. Je me plais à dire qu'à l'extérieur de Québec et Montréal, on est le plus grand diffuseur au Québec. »

Une 30e saison historique

Louis Wauthier n'aurait pas pu écrire un meilleur scénario à l'aube de la 30e saison de La Fabuleuse. En plus des nouvelles technologies qui ont permis de bonifier l'offre, l'affluence aux guichets a été sans précédent. La saison officielle se termine avec 36 000 billets vendus.

Il s'agit d'un chiffre au-delà des espérances puisque l'organisation espérait frapper le cap des 30 000 visiteurs. La saison est présentement prolongée avec des présentations spéciales produites pour les croisiéristes qui accostent au quai de La Baie. La version écourtée de 1 h 45 à 1 h 15 est également offerte en anglais. Mercredi soir, 191 passagers du CTMA vacanciers ont pris place dans le Théâtre du Palais municipal, en plus de plusieurs citoyens.

« C'est un succès énorme, La Fabuleuse est repartie avec la version 2017, a fièrement mentionné Louis Wauthier. On y croit et le maire y croit également. Quand tu as des croyances, il faut travailler et les gens vont t'appuyer. » Jonathan Hudon




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer