Rémy Leclerc prêt à chausser les souliers de Lebel

Rémy Leclerc a procédé à l'ouverture de son... (Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens)

Agrandir

Rémy Leclerc a procédé à l'ouverture de son local électoral, mardi.

Photo Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Rémy Leclerc a misé sur sa proximité avec Denis Lebel et a fait de la lutte à la légalisation du cannabis son cheval de bataille, mardi, lors de l'ouverture de son local de campagne robervalois. Le candidat conservateur dans Lac-Saint-Jean parie aussi sur deux piliers de l'industrie jeannoise : les secteurs forestier et agricole.

« Être le bras droit de Denis Lebel est la meilleure formation pour quiconque veut le remplacer. J'ai vu Denis Lebel marcher, courir, pédaler. Je suis prêt à chausser ses souliers. »

Rémy Leclerc a été l'adjoint politique de M. Lebel pendant dix ans, avant que ce dernier donne sa démission à titre de député de Lac-Saint-Jean, au mois de juin, afin de devenir PDG du Conseil de l'industrie forestière. La campagne électorale n'a pas encore été officiellement lancée par le premier ministre du Canada, le libéral Justin Trudeau.

« Malgré la belle image de Justin Trudeau, les politiques que son parti met de l'avant sont néfastes pour le Lac. Il ignore nos travailleurs forestiers et est déconnecté de la réalité de nos agriculteurs », a dit Rémy Leclerc dans son allocution d'ouverture, au 869 boulevard Saint-Joseph. Un local conservateur aura également pignon sur rue à Alma.

Le candidat libéral dans Lac-Saint-Jean est Richard Hébert, le maire de Dolbeau-Mistassini. Gisèle Dallaire représentera le Nouveau Parti démocratique. Le Bloc québécois n'a toujours pas fait connaître l'identité de son candidat.

Caucus

Les députés québécois du Parti conservateur du Canada se sont réunis à Roberval mardi pour leur caucus. Les députés du Parti libéral du Canada ont fait la même chose il y a deux semaines, mais à Alma. « Les gros sujets à l'ordre du jour ont été l'ALÉNA, le bois d'oeuvre et la légalisation du cannabis, a expliqué le député Gérard Deltell. La légalisation du cannabis, ce sera le gros sujet des prochains mois. C'est pour ça que cette élection partielle est importante. Pour montrer aux libéraux que les gens ne veulent pas de la légalisation. Les gens du Lac ont une chance en or. Que les personnes en faveur de la légalisation votent pour les libéraux. Si vous êtes contre, alors vous pensez comme le Parti conservateur. »

Les députés du PCC resteront dans la région mercredi. Ils rencontreront en outre des représentants de l'Union des producteurs agricoles et de l'industrie forestière.

Une bonne machine

(Jonathan Hudon) - Sans vouloir s'immiscer dans l'élection partielle dans le comté de Lac-Saint-Jean, provoqué à la suite de son départ annoncé en juin, Denis Lebel a affirmé que le nouveau candidat conservateur Rémy Leclerc arrivait dans une équipe rodée au quart de tour et efficace.

« Je ne ferai pas campagne puisque j'ai décidé de me retirer de la vie politique, mais je sais que l'organisation politique qu'on a montée dans le comté au fil des dix dernières années est une excellente équipe et une bonne machine électorale, a mentionné Denis Lebel. Ceci dit, les gens feront leur choix et je ne commenterai pas les autres candidates et candidats en place. »

Amis de longue date, Rémy Leclerc et Denis Lebel ont eu des discussions au cours des derniers mois. Ce n'est toutefois rien d'exceptionnel, a précisé ce dernier.

« J'ai également eu des discussions avec plusieurs candidats, dont quelques-uns à la mairie de Saguenay et même Richard Hébert, qui est maintenant candidat libéral. C'est toujours un plaisir lorsqu'on me contacte et qu'on demande quelle est ma lecture des choses. »




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer