Luc Gibbons affrontera Gilles Potvin

Après 24 ans comme conseiller municipal, Luc Gibbons... (Photo Le Quotidien, Louis Potvin)

Agrandir

Après 24 ans comme conseiller municipal, Luc Gibbons se lance à la mairie de Saint-Félicien.

Photo Le Quotidien, Louis Potvin

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Le conseiller municipal Luc Gibbons a annoncé, lundi soir, qu'il sera candidat à la mairie de Saint-Félicien.

Il en a fait l'annonce durant la séance publique devant ses collègues et le maire actuel Gilles Potvin. Tenté depuis plusieurs années, il fait le saut après avoir été échevin pendant 24 ans.

« J'ai passé proche, il y a quatre ans, mais cette fois-ci, je considère que j'ai les appuis nécessaires et que j'ai été très sollicité. J'ai une grande expérience et j'ai de nombreuses idées pour assurer le développement de la ville », a mentionné Luc Gibbons lors d'une entrevue après l'assemblée.

Quand il a commencé à lire son texte, le ton laissait sous-entendre que l'échevin prenait sa retraite. Il s'agissait plutôt d'une tactique pour surprendre Gilles Potvin. « Je voulais créer un effet de surprise et profiter de la tribune pour l'annoncer aux gens qui nous écoutent à la télé. Je n'ai rien contre Gilles et je ne jouerai pas la carte des attaques. Je vais présenter mon programme en septembre et développer mes idées. Ce sera à la population de choisir », a-t-il ajouté.

Le conseiller a mentionné qu'il visait l'harmonie au conseil. « J'ai toujours débattu et exposé mes points de vue. Je suis un gars d'équipe qui se rallie quand il le faut. Je suis fier de ma ville et je peux continuer à servir », a-t-il mentionné. 

Luc Gibbons a rappelé qu'il a travaillé à la réalisation de plusieurs dossiers au cours de ces années et s'est fortement impliqué notamment comme président de la Corporation Lactivité pêche et à la présidence du comité de la Sécurité publique.

Potvin confirme son intention

Le maire Gilles Potvin a rappelé qu'il sollicitait un autre mandat. Il a indiqué qu'il avait d'autres projets en tête et aussi qu'il voulait essayer de travailler à atténuer les effets du manque de main-d'oeuvre dans la région.

L'annonce de la candidature de Luc Gibbons a semblé le déstabiliser, lundi soir. Il a montré des signes d'impatience et a levé le ton quand une citoyenne, Jeannine Lavoie, a voulu lui poser une question sur des dépenses qu'il aurait effectuées pour assister à la présentation du budget du gouvernement Couillard. 

Conseillers de retour

Les autres échevins autour de la table, Dany Bouchard, Bernard Boivin, Michel Gagnon, Sonia Boudreault et Alexandre Paradis vont solliciter un autre mandat lors de l'élection du 5 novembre. Pour sa part, le citoyen Rémi Gagnon s'est présenté à la période de questions pour annoncer qu'il poserait sa candidature. De plus, le directeur général du Syndicat des producteurs de bleuets du Québec, Gervais Laprise, a confirmé au Quotidien qu'il se présenterait comme échevin au siège #4. Son nom circulait pour la mairie.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer