3000 personnes à la Ferme Laterroise

Plus de 3000 personnes ont visité la Ferme... (Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Plus de 3000 personnes ont visité la Ferme Laterroise.

Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Plus de 3000 personnes ont visité la Ferme Laterroise, dimanche, à l'occasion de la Journée portes ouvertes sur les fermes du Québec. Un petit veau, né la veille, était d'ailleurs arrivé juste à temps pour accueillir la visite !

Luc Collard et sa fille Myriam posent ici... (Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 1.0

Agrandir

Luc Collard et sa fille Myriam posent ici avec le dernier-né de la Ferme Laterroise, un petit veau né samedi soir à 22 h.

Le Quotidien, Rocket Lavoie

Au Lac-Saint-Jean, deux fermes recevaient les visiteurs dimanche,... (Le Quotidien, Gimmy Desbiens) - image 1.1

Agrandir

Au Lac-Saint-Jean, deux fermes recevaient les visiteurs dimanche, dont la Ferme À Contre vent de Saint-Gédéon.

Le Quotidien, Gimmy Desbiens

Trois fermes de la région ont ouvert leurs portes dans le cadre de cette journée organisée par l'Union des producteurs agricoles du Québec, qui a attiré quelque 157 000 personnes à travers la province, a souligné l'organisme par voie de communiqué. En plus de la ferme laitière du chemin Saint-Isidore, la Ferme À Contre vent, de Saint-Gédéon, et le Domaine L'Orée des bois, de Notre-Dame-de-Lorette, accueillaient les visiteurs.

Luc Collard, propriétaire depuis 1982 de la Ferme Laterroise, a décidé de proposer le nom de sa ferme familiale pour l'activité afin d'avoir un contact avec le public. « On n'a plus de contact avec les gens, on vend notre lait au transformateur et on n'accueille pas les gens pour des visites habituellement, car il faut faire attention pour la transmission de maladies », a-t-il expliqué lors d'un entretien avec Le Quotidien, en début d'après-midi, alors que de nombreuses personnes se trouvaient sur sa ferme. Des blés d'Inde et des berlingots de lait étaient offerts au menu sur les lieux. De la machinerie agricole était aussi exposée en plus de l'animation proposée sur le site.

Un petit nouveau

Tout avait été prévu pour la visite des installations qui accueillent génisses, vaches et veaux : chaque personne qui y entrait devait enfiler de grandes bottes en plastique qui montaient jusqu'aux genoux et se nettoyer les mains.

Luc Collard était visiblement heureux de faire visiter ses installations au public. La grange, qui date de 1870, est grande, bien éclairée et propre. Les animaux étaient tout aussi propres que les lieux et les personnes qui peuvent être dérangées par l'odeur de la campagne n'auraient même pas pensé à se pincer le nez pendant la visite.

« C'est toujours comme ça, c'est ça qu'il faut pour la production laitière : des lieux propres ! » a mentionné le producteur avec fierté. La Ferme Laterroise possède une quarantaine de vaches en production.

Un petit nouveau attendait les visiteurs au bout de l'étable : un veau né la veille, à 22 h. Le veau blanc tacheté légèrement de noir attirait bien sûr l'attention des petits et grands, avec ses grands yeux et ses grandes pattes frêles.

5e génération

Myriam Collard, fille de M. Collard, nous accompagnait durant la visite. Elle souhaite prendre la relève de l'entreprise.

« Je veux prendre la relève à cause de mon amour pour l'agriculture et je trouve vraiment important de poursuivre ce que mes grands-parents et ceux qui les ont précédés ont fait », a mentionné la jeune femme, qui représente la 5e génération de la ferme familiale.

Annie Laviolette, intervenante clinique pour le Centre de... (Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 2.0

Agrandir

Annie Laviolette, intervenante clinique pour le Centre de prévention du suicide 02, tenait le kiosque de l'organisme dans le cadre de la Journée mondiale de la prévention du suicide.

Le Quotidien, Rocket Lavoie

Le suicide aussi abordé

Le Centre de prévention du suicide 02 tenait un kiosque sur les terrains des trois fermes régionales qui ouvraient leurs portes au public, dimanche, à l'occasion de la 15e Journée mondiale de la prévention du suicide. Annie Laviolette, intervenante clinique pour l'organisme, constate que le public évite de moins en moins le stand lors d'événements.

« Les gens avaient tendance à contourner le stand, mais on voit cela de moins en moins », a-t-elle souligné, lorsque rencontrée par Le Quotidien à la Ferme Laterroise, qui accueillait la population du Saguenay pour la Journée portes ouvertes sur les fermes du Québec.

Elle a mentionné que les gens se montrent de plus en plus ouverts à parler du sujet et que les discussions au kiosque sont surtout orientées vers l'espoir et l'entraide.

De nombreux dépliants étaient d'ailleurs proposés, dont certains proposant de la formation en entreprise, un service auquel de plus en plus d'entrepreneurs ont recours, s'est réjouie l'intervenante.

La Fédération québécoise des chasseurs et pêcheurs (FédéCP) a d'ailleurs tenu à souligner le rôle que les chasseurs peuvent jouer dans la prévention du suicide, dans le cadre de la journée mondiale. « À la chasse comme à la maison ou au chalet, la FédéCP invite les chasseurs à manipuler et entreposer leurs armes à feu dans le plus grand respect des règles de sécurité ; cela peut réellement sauver des vies », a indiqué l'organisme, par voie de communiqué. Une campagne de sensibilisation sur ce thème a été lancée par la fédération. Myriam Gauthier




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer