Sylvain Gaudreault n'a jamais douté de Lisée

Jean-François Lisée a obtenu l'appui de 92,8 % des... (PC)

Agrandir

Jean-François Lisée a obtenu l'appui de 92,8 % des membres, lors d'un vote qui s'est tenu dans le cadre du 17e congrès du Parti québécois, samedi.

PC

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le vote de confiance quasi unanime des membres du Parti québécois envers Jean-François Lisée réjouit Sylvain Gaudreault, qui n'a jamais douté de la force du chef.

Le capitaine du PQ a obtenu l'appui de 92,8 % des membres, lors d'un vote qui s'est tenu dans le cadre du 17e congrès du parti. Lisée obtient le deuxième meilleur appui de l'histoire du PQ, derrière les 93 % enregistrés par Pauline Marois en 2011.

« Je l'ai toujours senti en confiance et ça se voyait dans son discours de chef, a exprimé Sylvain Gaudreault en entrevue téléphonique samedi soir. Quand tu as confiance en toi, ça se répercute chez les autres et c'est ce qu'on vient de voir avec les membres. »

M. Gaudreault ne s'est jamais questionné sur l'unanimité de son chef, en poste depuis 11 mois.

« J'ai toujours été confiant avec le discours qu'il a tenu et la réaction des membres, je savais qu'il allait avoir un bon vote de confiance », a fait remarquer le député de Jonquière.

Cet appui massif donne le ton et démontre que l'unité est présente au sein du Parti québécois, même si actuellement, il ne semble pas avoir la cote au sein de l'opinion publique.

« Ça envoie un signal important de confiance, bien entendu, qui nous donne un rapport de force en vue de la prochaine campagne électorale, a lancé Sylvain Gaudreault. Nos membres lancent un message important à nos adversaires en disant : '' Attention, le Parti québécois est bien présent et il est fort''. On peut le dire, on est gonflé à bloc. »

Nouvelles résolutions, nouveau pilier

En plus du vote de confiance qui a attiré le regard médiatique, le congrès du Parti québécois, qui a débuté vendredi et s'est terminé dimanche à Montréal, est le moment pour faire adopter de nouvelles résolutions. Parmi les trois adoptées, deux proviennent du comté de Jonquière, territoire de Sylvain Gaudreault.

Une résolution met en valeur l'environnement et « vise à faire en sorte que la lutte contre les changements climatiques soit de la responsabilité du premier ministre », a expliqué M. Gaudreault. L'autre est à propos du pétrole, voulant que le Québec se retire complètement de l'or noir, que ce soit en lien avec l'exploration, l'exportation ou l'exploitation.

Ces nouvelles résolutions viennent donc ajouter un nouveau pilier sur lequel le Parti québécois peut se baser. Les deux premiers étant la souveraineté et la social-démocratie.

« On est le parti de gouvernement, c'est-à-dire celui peut-être au pouvoir, qui incarne le plus la lutte contre les changements climatiques », a fait valoir Sylvain Gaudreault.




À lire aussi

  • Le PQ de Sherbrooke derrière Lisée

    Actualités

    Le PQ de Sherbrooke derrière Lisée

    La bonne performance du chef lors du Congrès national du Parti québécois (PQ) en fin de semaine permettra à la formation de se préparer efficacement... »

publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer