«La prématurité, c'est une grande aventure»

Une cinquantaine de personnes ont pris par à... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Une cinquantaine de personnes ont pris par à la Marche pour les prématurés à Saguenay samedi.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Près d'un enfant sur 12 vient au monde avant le terme de la grossesse, et même avec les avancées médicales, la prématurité reste une grande épreuve pour les familles. C'est pour cette cause que plus de 50 personnes ont marché, samedi matin à Chicoutimi.

Marie-Claude Dubois est la bénévole en chef régionale... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 1.0

Agrandir

Marie-Claude Dubois est la bénévole en chef régionale pour Préma-Québec. Sa fille Marianne Lapointe est aussi née prématurément.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

« La prématurité, c'est une grande aventure », lance d'emblée la bénévole en chef du Saguenay-Lac-Saint-Jean pour Préma-Québec, Marie-Claude Dubois. L'organisme amasse des fonds avec la Marche pour les prématurés depuis neuf ans. L'événement avait lieu dans six villes différentes dans la province, notamment au parc Rivière-du-Moulin à Saguenay. Déjà vers 10h, l'objectif national de 25 000 $ avait été dépassé d'au moins 10 000 $.

Il y avait plusieurs poussettes sur place, lors du passage du Quotidien. Certaines étaient même biplaces pour accueillir des jumeaux, les grossesses multiples étant plus à risque. « La marche est notre plus grosse campagne de sociofinancement annuellement, et elle se veut un événement rassembleur. Les familles se rencontrent, les enfants jouent ensemble, les parents parlent de leurs expériences, de leurs émotions, de ce qu'ils ont vécu », poursuit Mme Dubois.

Elle-même a accouché de sa fille Marianne Lapointe, cinq ans, à 30 semaines de grossesse. « C'est une cause qui me touche beaucoup, donc j'ai décidé de m'impliquer, confie Marie-Claude Dubois. Ma fille se porte super bien. Ce qu'il est important de dire, c'est que ce n'est pas fini une fois qu'on sort de l'hôpital. Il y a beaucoup de déplacements, beaucoup de rendez-vous et beaucoup de suivis. On a besoin d'argent. »

Préma-Québec est le seul organisme à accompagner les parents d'enfants prématurés dans la province, où 6000 naissent chaque année. De l'aide psychologique, financière et éducative est donnée. Par exemple, des causeries sont organisées dans les hôpitaux pour permettre aux parents de se rencontrer. Il est possible de faire des dons en ligne.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer