Le XXX attire

À l'entière discrétion des actrices, les ébats pouvaient... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

À l'entière discrétion des actrices, les ébats pouvaient aller jusqu'à la relation sexuelle complète.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Après avoir défrayé la manchette, le Casting party AD4X s'est déroulé comme prévu, jeudi soir, à l'Hôtel Plaza de La Baie. Sans être la folie furieuse, l'événement a attiré son lot de curieux... et de participants.

Certains voulaient seulement voir quel genre d'événement la boîte de production montréalaise allait organiser, d'autres voulaient se « rincer l'oeil », tandis que d'autres avaient des intentions bien précises. À l'arrière de l'établissement, un véhicule récréatif était stationné. C'était le studio mobile de AD4X. À l'intérieur, les candidats avaient la chance de goûter à une aventure pornographique. Chaque participant était assuré au minimum d'une masturbation. À l'entière discrétion des actrices, les ébats pouvaient ensuite aller plus loin, jusqu'à la relation sexuelle complète.

Amber Hills et Anastasya Luna ont authentifié le... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 2.0

Agrandir

Amber Hills et Anastasya Luna ont authentifié le premier candidat à l'aide de leur estampe AD4X.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Le journaliste et le photographe du Quotidien ont pu assister aux premières auditions, qui se déroulaient dans un véhicule récréatif conventionnel. Un homme de 21 ans et un autre de 55 ans ont cassé la glace, sous l'oeil de quelques journalistes et des cinq caméras de l'équipe de production. Quelques représentants des médias montréalais étaient également sur place.

« J'avais envie de voir comment ça se passait et j'ai toujours été intéressé par ce genre de chose, a réagi le plus jeune avant de passer à l'action. Je m'attendais à être plus stressé, mais ce n'est pas le cas. » Il a ajouté qu'il souhaitait vivre l'expérience pour le volet récréatif seulement. Une carrière d'acteur porno n'est donc pas dans ses plans.

« Je comprends donc que je suis stressé ! » a avoué celui de 55 ans. Pour faire une histoire courte, l'un des deux candidats est tombé dans l'oeil des deux actrices Anastasya Luna et Amber Hills. Il s'agissait d'ailleurs d'un premier casting XXX pour cette dernière. Emilie Martini était l'autre actrice présente dans le VR, tandis que Sherley Queen s'occupait de l'animation à l'intérieur du bar.

C'est dans ce véhicule récréatif, stationné à l'arrière... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie) - image 3.0

Agrandir

C'est dans ce véhicule récréatif, stationné à l'arrière de l'Hôtel Plaza de La Baie, que les auditions pornographiques se déroulaient.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Vers 21 h 30, une dizaine de personnes faisaient la file devant le véhicule récréatif dans l'espoir d'obtenir leur chance.

À l'intérieur du bar, un party érotique était présenté. La star Vandal Vyxen devait arriver vers 22 h afin d'y donner un spectacle. Elle ne participait toutefois pas aux auditions.

Président et directeur général de AD4X Vidéos, André De La Seine était bien fier d'avoir attiré son événement au Saguenay, après tout ce qui s'est dit et écrit. Un avis d'interdiction lui a été émis par la Ville, mais il ne s'en faisait pas trop puisqu'il estimait que l'avis n'était pas réglementaire.

« J'aime bien l'adage qui dit : parlez-en en bien, parlez-en en mal, mais parlez-en », a affirmé le PDG avant le début de la soirée.

Les policiers attentifs

Joint en toute fin de soirée, le lieutenant Jean-François Imbeault a indiqué que des agents de la Sécurité publique de Saguenay étaient dans le secteur, mais qu'aucune intervention policière n'avait été nécessaire. « On nous a dit qu'il y avait beaucoup de monde, des policiers sont dans le secteur et on surveille l'événement », a commenté M. Imbeault.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer