Un meilleur achalandage à Saguenay en feu

Les organisateurs Vanessa Gaudreault-Frias, Thierry Gagnon et Ariane... (Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Les organisateurs Vanessa Gaudreault-Frias, Thierry Gagnon et Ariane Gagnon-Simard étaient satisfaits de la deuxième édition de Saguenay en feu.

Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Le festival Saguenay en feu a augmenté son achalandage pour sa deuxième édition en fin de semaine au Carré Davis, à Arvida. Les organisateurs estiment qu'entre 6000 et 7000 personnes ont été attirées par l'offre de sauces piquantes, et ils pensent déjà à l'édition 2018.

« C'est un succès. C'est un festival de bouffe de rue unique, et nous sommes choyés d'avoir ça ici », a résumé le coordonnateur Thierry Gagnon dimanche après-midi, alors que l'évènement prenait fin.

L'organisateur souligne le spectacle gratuit de Warning, hommage à Green Day, qui s'est tenu samedi soir, ainsi que la qualité des mets servis par les exposants.

« Quand j'ai eu l'idée du festival, il a fallu prouver qu'il y aurait un engouement pour les sauces piquantes à Saguenay. Cette année, c'était beaucoup plus facile de convaincre les exposants. Il y a une communauté de fabricants de sauces piquantes et ils avaient bien hâte de venir », ajoute l'organisatrice Vanessa Gaudreault-Frias.

Cette année, l'évènement se déroulait samedi et dimanche au lieu du vendredi au samedi, ce qui a favorisé la venue des gens de l'extérieur, croit Vanessa Gaudreault.

Concours

Durant le festival se déroulait également la deuxième édition du concours Mets le feu au chaudron. Huit équipes d'amateurs ont présenté à cinq juges leur propre recette de sauces piquantes. Les gagnantes Mona Simard et Sabrina Gagné avaient préparé une sauce équilibrée entre les saveurs d'herbes fraîches, de fruits des champs et de piments forts. Les deux femmes en font pousser plus d'une centaine de variétés à la maison, elles connaissaient donc leur affaire.

« Les juges ont trouvé que le niveau était relevé cette année et ils étaient impressionnés. Le concours était attendu par la population. L'an dernier, les gagnants ont même commercialisé leur sauce. On verra ce qui passera cette année », commente Vanessa Gaudreault-Frias.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer