Jacques Fortin promet le gel des taxes

Candidat à la mairie de Saguenay, Jacques Fortin... (Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Candidat à la mairie de Saguenay, Jacques Fortin promet de geler le compte de taxes des Saguenéens pendant deux ans s'il est élu le 5 novembre.

Photo Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Girard
Le Quotidien

Le candidat à la mairie de Saguenay, Jacques Fortin, promet un gel de la facture de taxes pendant deux ans s'il est élu le 5 novembre.

Le conseiller municipal depuis 24 ans et directeur général de La Pulperie de Chicoutimi a, selon ses dires, lancé officiellement sa campagne électorale, mercredi matin, devant l'hôtel de ville de Chicoutimi.

« Ma promesse, c'est de geler le compte de taxes pour les deux prochaines années. Les deux autres partis vont suivre l'indice du coût de la vie. Il faut trouver de l'argent dans le budget. Je sais où le prendre. Je suis capable d'aller chercher de l'argent dans certains endroits », a lancé le conseiller actuel du district #15, qui deviendra le #12 avec la nouvelle carte électorale en vigueur pour la prochaine élection.

En entrevue après son point de presse, Jacques Fortin a assuré qu'il ne ferait pas que geler le taux de taxes si l'évaluation des maisons augmente. « Si une personne paie 2500 $, elle paiera 2500 $ », a-t-il promis.

Cette promesse a fait les beaux jours du maire précédent, Jean Tremblay, qui a promis à de nombreuses reprises de geler le compte de taxes des Saguenéens, ce qu'il a effectivement fait durant plusieurs années. Toutefois, Jacques Fortin, qui était président de l'arrondissement de Chicoutimi durant toutes ces années, reconnaît que le gel a été trop prolongé, ce qui a provoqué un choc au moment du rattrapage.

Jacques Fortin estime qu'il est le candidat actuel le mieux placé pour devenir maire de Saguenay, en raison de sa longue expérience. « Jean-Pierre Blackburn a profité de trois mois de visibilité avec le Parti des citoyens de Saguenay. Il s'est aperçu que les gens ne veulent rien savoir des partis politiques. Imaginez-le au conseil quand il va y avoir de l'opposition. La seule personne qui a l'expérience pour le faire, c'est moi. Je suis indépendant et je ne dois rien à personne. Moi, je suis prêt pour la mairie. Il y en a qui sont déconnectés. Il y a des millionnaires qui veulent se présenter. Je représente la classe moyenne », a-t-il mentionné. En entrevue téléphonique plus tard, il a refusé de mettre un ou des noms sur les millionnaires auxquels il faisait référence.

Le candidat s'en est aussi pris au nouveau chef du PCS, le Dr Dominic Gagnon. « Ça prend un maire à temps plein. On ne peut pas se permettre d'avoir un maire qui va apprendre pendant quatre ans », a-t-il clamé.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer