Site de Saint-Jean-Vianney: Blackburn exploitera le potentiel

Jean-Pierre Blackburn dit s'engager, s'il est élu le... (Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Jean-Pierre Blackburn dit s'engager, s'il est élu le 5 novembre lors de l'élection municipale, à exploiter le potentiel de Saint-Jean-Vianney.

Archives Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Jean-Pierre Blackburn, candidat indépendant à la mairie de Saguenay, voit d'un bon oeil le projet de mise en valeur du secteur Saint-Jean-Vianney en un parc régional intégré au Géoparc mondial UNESCO.

Lors d'un entretien avec Le Quotidien, M. Blackburn dit s'engager, s'il est élu le 5 novembre lors de l'élection municipale, à exploiter le potentiel de Saint-Jean-Vianney, mais précise que ça se fera dans le respect du passé puisque 31 citoyens ont perdu la vie lors du glissement de terrain du 4 mai 1971.

Au cours des derniers jours, la conseillère municipale de Shipshaw, Julie Dufour, a déposé un document d'une quarantaine de pages aux membres de la Commission d'aménagement du territoire de Saguenay. Il s'agissait du fruit d'une consultation auprès des citoyens, en collaboration avec la Corporation pour la revitalisation et l'aménagement du territoire de Saint-Jean-Vianney, de l'urbaniste François Boivin et du groupe Eurêko.

Il faut savoir que le site est laissé à l'abandon depuis les événements de 1971. Aujourd'hui, les citoyens aimeraient revitaliser le secteur, le mettre en valeur, tout en commémorant la tragédie. 

« Voilà plusieurs années que les citoyens de Shipshaw et de Saguenay attendent que nous fassions quelque chose avec cet endroit d'une superficie de 380 hectares. Le moment est venu d'agir et nous allons exploiter le potentiel de ces lieux », précise le candidat Blackburn.

« Le plan de mise en valeur de Saint-Jean-Vianney, où les auteurs préconisent de faire de cet endroit un géosite pouvant être reconnu par l'UNESCO, est fort pertinent et intéressant comme suggestion », ajoute le candidat à la mairie, dans un document envoyé au journal.

Jean-Pierre Blackburn répond à la demande de la conseillère municipale Julie Dufour voulant que les candidats à la succession de Jean Tremblay se prononcent sur le projet.

Advenant son élection, M. Blackburn procéderait par phase pour la réalisation des volets concernant l'aménagement d'un quai et d'une rampe de mise à l'eau, de l'aménagement d'un complexe motorisé, d'un centre d'interprétation de la tour d'eau, de la mise en valeur du site de l'ancien village, de sentiers multiples, de circuits de VTT et de motoneiges et de la mise en valeur du site géologique.

« Le réseau mondial de géoparcs nationaux (127 dans 35 pays) regroupe des sites présentant un patrimoine géologique exceptionnel pour leur valeur scientifique, leur rareté ou leur beauté. Cela correspond tout à fait au site de Saint-Jean-Vianney », soutient l'ancien ambassadeur du Canada à l'UNESCO, qui est au fait des attentes de l'organisation en cette matière.

« Ce site est tout à fait unique et je propose que l'on mette l'épaule à la roue pour le promouvoir et en faire un site géoparc mondial UNESCO », termine-t-il.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer