Le préfet Boivin prêt à faire campagne

Jean-Pierre Boivin est prêt à affronter un adversaire.... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Jean-Pierre Boivin est prêt à affronter un adversaire. Il fait taire du même coup les rumeurs sur son avenir politique.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Louis Potvin
Le Quotidien

Le préfet de la MRC Maria-Chapdelaine, Jean-Pierre Boivin, se dit prêt à affronter un autre candidat lors de l'élection de novembre prochain. Il veut aussi faire taire les rumeurs qu'il ne se présenterait pas vu qu'il a un adversaire.

« Non pas du tout ! Je suis prêt à faire campagne. C'est tout à fait normal qu'il y ait un ou des candidats. C'est la démocratie. J'ai reçu beaucoup d'appuis et j'ai une équipe qui va m'aider », a commenté Jean-Pierre Boivin.

Ce dernier a lancé une flèche envers le candidat Luc Simard qui a officialisé sa candidature la semaine dernière. Luc Simard est directeur général de la Société gestion environnementale. « La question de la forêt et du bois d'oeuvre est un gros enjeu dans la MRC. J'ai été très impliqué dans le dossier et je siège à un comité du gouvernement provincial. Dans le contexte, je ne pense pas que les citoyens ont besoin d'un environnementaliste à la tête de la MRC », a-t-il lancé.

Jean-Pierre Boivin sollicite un troisième et dernier mandat. « J'ai des dossiers que je veux compléter, dont celui du pont ferroviaire et du parc industriel territorial. Aussi avec l'abolition des CLD, la MRC a plus de responsabilités au niveau économique et ça me stimule. Nous avons des fonds intéressants à gérer et je souhaite continuer à m'impliquer pour améliorer le développement du territoire », a-t-il souligné.

Jean-Pierre Boivin va dresser prochainement le bilan de ses actions au cours du dernier mandat. Il fera aussi connaître les enjeux et projets qu'il entend défendre. 

« Une élection à la préfecture, c'est comme un peu une élection provinciale. Ça prend un agent officiel et il y a des bureaux de scrutin dans chaque localité. Le territoire est grand. C'est un beau défi pour moi de me préparer pour une élection », a mentionné le magistrat.

Le préfet, qui a eu des problèmes de santé au cours des dernières années, assure qu'il est en pleine forme pour assurer ses fonctions. Il a aussi obtenu le feu vert de sa famille.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer