Exclusif

ATM au Théâtre Palace Arvida

Le partenariat entre Diffusion Saguenay et le Cégep... (Le Quotidien, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Le partenariat entre Diffusion Saguenay et le Cégep de Jonquière visant l'implantation de studios de captation destinés aux étudiants d'ATM ira de l'avant, a appris Le Quotidien.

Le Quotidien, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Le partenariat pressenti entre Diffusion Saguenay et le Cégep de Jonquière au Théâtre Palace Arvida ira de l'avant, a appris Le Quotidien.

Au cours des prochaines semaines, les deux partenaires annonceront leur intention d'aménager un studio de captation, une régie et des salles de classe destinés aux étudiants en Art et technologie des médias (ATM).

La nouvelle a été confirmée par une source digne de foi. 

Selon les informations recueillies, les partenaires souhaitent toutefois annoncer le tout de façon officielle dans le cadre d'une conférence de presse.

Des rencontres de travail ont eu lieu au cours des dernières semaines, impliquant des représentants des deux parties. Le tout avait pour but de peaufiner les termes d'un protocole d'entente liant l'organisme de diffusion culturelle largement financé par Saguenay et le collège jonquiérois.

L'annexe exclue

Selon ce qu'il a été possible d'apprendre, la construction d'une annexe au bâtiment actuel est désormais exclue. Lorsque le partenariat a été évoqué pour une première fois, il était question de greffer un nouvel immeuble au Palace, dans le dessein d'y installer des équipements à la fine pointe de la technologie. Des esquisses ont même été dessinées pour étayer le projet, évalué à environ 8 millions $. C'était avant la fermeture inopinée du Palace en 2014, en lien avec la structure vétuste du bâtiment patrimonial situé sur le boulevard Mellon. 

Toujours selon nos informations, il est dorénavant question d'intégrer les équipements destinés aux étudiants en télévision au gabarit actuel du bâtiment, lequel sera bientôt rénové au coût de 4,5 millions $. 

Les plans prévoiront l'ajout d'un studio et de tous les équipements nécessaires à l'enregistrement, à la captation et à la retransmission de spectacles. Des salles de classe verront le jour au sous-sol, un espace peu utilisé avant la fermeture du Théâtre Palace Arvida. 

Un spécialiste en scénographie collabore d'ailleurs à l'avancement du dossier. 

Les appels d'offres visant à dénicher l'entrepreneur général chargé de réaliser les travaux de rénovation seront bientôt lancés. La restauration du Palace peut aller de l'avant grâce à la participation des paliers de gouvernement municipal, provincial et fédéral. 

S'il a déjà été question d'une alliance entre Diffusion Saguenay et un partenaire privé pour boucler le budget de rénovation, rien n'a été annoncé à ce chapitre. La direction de l'organisme a déjà considéré la possibilité d'intégrer le nom d'une entreprise à celui du Théâtre Palace Arvida en échange de financement, comme ce fut le cas au Théâtre Banque Nationale, à Chicoutimi. Le nom de Rio Tinto Alcan, une compagnie intimement liée à l'histoire de la cité du métal gris, a été avancé par le passé.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer