Pas d'acheteur pour la prison de Chicoutimi

La prison de Chicoutimi trône sur la rue... (Photo Le Progrès, Jeannot Lévesque)

Agrandir

La prison de Chicoutimi trône sur la rue Price depuis 1932.

Photo Le Progrès, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

La publication d'un premier appel d'offres et d'un second avis d'intérêt se terminant le 24 août dernier n'ont pas permis à la Société québécoise des infrastructures (SQI) de trouver preneur pour la vieille prison de Chicoutimi trônant sur la rue Price depuis 1932.

À l'issue de la troisième tentative pour se départir de l'immeuble, Martin Roy, porte-parole la SQI, a confirmé qu'aucun dépôt de proposition d'un potentiel acquéreur n'a été reçu à 15 h, jeudi. Au printemps dernier, un premier avis d'intérêt avait été publié et avait pris fin le 31 mai.

À la suite de ces processus, M. Roy a ajouté qu'une analyse sera effectuée pour déterminer le sort qui sera réservé à cet immeuble excédentaire appartenant au gouvernement du Québec.

Si l'immeuble, d'une superficie de 2178 mètres carrés, ne présente aucun intérêt pour les acheteurs, le terrain de 7535 mètres carrés situé à proximité du centre-ville de Chicoutimi possède un potentiel pour un développement immobilier quelconque. La valeur foncière de la prison s'élève à 366 200 $ tandis que le terrain sur laquelle elle repose est évalué à 33 800 $.

Aucun statut juridique de reconnaissance ou de protection patrimoniale n'est rattaché à l'ancienne prison.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer