Le PCS perd trois candidats

Daniel Gilbert se retire de la campagne électorale,... (Archives Le Quotidien)

Agrandir

Daniel Gilbert se retire de la campagne électorale, Romain Gagnon a convoqué la presse pour une annonce importante mardi, et Carolle Dallaire s'affiche désormais comme candidate indépendante.

Archives Le Quotidien

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Pascal Girard
Le Quotidien

Le Parti des citoyens de Saguenay (PCS) a perdu officiellement lundi deux candidats à des postes de conseiller à la prochaine élection municipale à Saguenay, alors qu'un autre annoncera son départ mardi matin. Ainsi, le PCS se retrouvera donc avec seulement dix candidats sur quinze, ce qu'affiche déjà son site Internet.

Après l'ancien chef Jean-Pierre Blackburn la semaine dernière, Carolle Dallaire a annoncé lundi matin qu'elle quitte le PCS et se présentera à titre de candidate indépendante dans le district #15 à La Baie. Le PCS a également perdu un autre candidat alors que Daniel Gilbert (district #6) a pris la décision de se retirer complètement de l'élection pour pouvoir consacrer plus de temps à ses entreprises. Il l'a annoncé par lettre au président René-Philippe Harvey.

Un autre candidat, Romain Gagnon (#1), a convoqué la presse pour faire une annonce importante mardi matin. Il y fera « une déclaration importante concernant son rôle et son avenir politique. » Sa fiche de candidat a déjà été retirée du site du PCS, au même titre que celles de Carolle Dallaire et Daniel Gilbert.

Vers 17 h lundi, il ne restait plus que 10 fiches de candidats dans la section « L'équipe » sur le www.particitoyensaguenay.ca, si on exclut celles de Claude Tremblay et Jean-Yves Provencher qui se retirent de la politique après de nombreuses années de service.

C'est donc dire que le PCS devra combler cinq postes de candidats en vue de l'élection municipale du 5 novembre. En plus des districts #1, #6 et #15, le PCS devra trouver des candidats dans les districts #5 (Arvida) et #8 (Chicoutimi-Nord et centre-ville de Chicoutimi). Dans ces deux cas, ils devront affronter des conseillers indépendants qui se représentent, soit Carl Dufour et Simon-Olivier Côté. Pour ce qui est du district #8, Caroline Sainte-Marie avait retiré sa candidature le 30 juillet pour des raisons personnelles.

Rappelons que la semaine dernière, l'ancien chef Jean-Pierre Blackburn avait quitté le parti avec fracas pour se présenter comme candidat indépendant à la mairie. Le maire actuel de Saguenay, Jean Tremblay, l'avait accusé d'être incapable de gérer une équipe. Il avait appuyé ses propos en indiquant qu'aucun candidat n'avait fait de sortie pour l'appuyer.

Du côté de l'Équipe du renouveau démocratique (ERD), il y a 13 candidats sur une possibilité de 15, a rappelé le directeur du cabinet de l'opposition, Luc Desbiens.

Carolle Dallaire a senti des réticences sur le terrain

«Après être allée à la rencontre des électeurs et discuté avec de nombreux citoyens de mon secteur, force m'était de constater que les réticences envers le PCS sont réelles et sérieuses. Elles m'ont été communiquées de multiples façons par une majorité de personnes dès le début de ma campagne jusqu'à aujourd'hui», a déclaré, par voie de communiqué, la propriétaire de l'entreprise Taxi 2151 à La Baie.

Carolle Dallaire n'a pas apprécié tout ce qui a suivi l'annonce du départ de Jean-Pierre Blackburn. «Cette annonce a aussi été ponctuée de propos peu élogieux à l'endroit des membres du parti, ce qui a grandement ébranlé la crédibilité de ce dernier auprès des citoyens de mon district. Suivant ces événements, plusieurs personnes m'ont interpellée pour me manifester leur mécontentement et leurs inquiétudes face au PCS», a-t-elle ajouté dans le même document.

Mme Dallaire n'était pas à la rencontre des candidats du PCS lundi matin où Dominic Gagnon a été présenté comme futur chef. «Je n'étais pas là. J'étais invitée, mais ma décision était déjà prise, peu importe qui allait être le nouveau chef. Même avant le départ de l'ancien chef, c'était difficile sur le terrain et ma réflexion était en marche. Je n'avais pas le sentiment que je pourrais passer», a-t-elle raconté lors d'un entretien téléphonique lundi matin.

Un manque de temps pour Daniel Gilbert

En entrevue téléphonique avec Le Quotidien, l'homme d'affaires Daniel Gilbert a confirmé qu'il retirait complètement sa candidature.

«Je ne suis pas le gars qui se sauve parce qu'il y a une vague», a-t-il lancé. Il a soutenu que c'est en raison d'un manque de temps dans la gestion de ses nombreuses entreprises qu'il a pris sa décision. Il avait déjà rencontré Jean-Pierre Blackburn le 31 juillet pour lui faire part que son nouvel horaire lui laisserait moins de temps. M. Gilbert a finalement pris sa décision finale lors de la dernière fin de semaine. Ce ne serait qu'un hasard si son départ coïncide avec celui de Carolle Dallaire. Il est impliqué dans divers projets immobiliers à Saguenay en plus d'être propriétaire de deux pourvoiries en Saskatchewan. Il est également aux commandes de la Tournée de films Chasse et pêche.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer