Rivière-Éternité: l'aqueduc en 2018

Le maire de Rivière-Éternité, Rémi Gagné, prévoit l'aménagement... (Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le maire de Rivière-Éternité, Rémi Gagné, prévoit l'aménagement du nouveau réseau d'aqueduc à compter de 2018.

Archives Le Quotidien, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Denis Villeneuve
Le Quotidien

Après des années d'attente, une partie de la population de Rivière-Éternité pourrait être desservie par un réseau d'aqueduc municipal, un investissement de 3,3 M$ qui serait financé à 95 % par les programmes d'infrastructures Canada-Québec.

Selon le maire Rémi Gagné, même si la volonté de départ du conseil municipal était de procéder aux travaux l'automne prochain, un retard relié à l'acquisition d'un terrain appartenant à la Fabrique de la paroisse a bousculé l'échéancier, sans compter que les annonces officielles liées au financement des travaux n'ont pas encore été faites. En réalisant les travaux en période automnale, le conseil désirait éviter les inconvénients aux nombreux touristes qui se rendent au Bas-Saguenay.

L'acquisition du terrain est devenue nécessaire puisque c'est à cet endroit que le puits situé à 75 pieds de distance de l'ancienne caserne de pompiers alimentera le nouveau réseau. C'est d'ailleurs ce qui a motivé la construction d'une nouvelle caserne puisque la source d'alimentation du réseau se doit d'être protégée. « On s'est fait dire par un fonctionnaire que nous serions éligibles pour obtenir 95 % du financement du réseau. Quand on est rendus là, ça veut pas mal dire que ça va se réaliser », affirme M. Gagné. 

Concernant le report de l'échéancier, M. Gagné ne s'en fait pas trop puisque le délai supplémentaire permettra une planification complète, car il est important de ne rien oublier dans ce type de projet d'infrastructures. La firme SNC-Lavalin agit comme firme-conseil.

Le futur réseau d'aqueduc desservira environ une centaine de résidences situées sur les rues Notre-Dame, Sainte-Thérèse, Bouchard et de l'Église en tout ou en partie. Au total, ce sont quatre kilomètres de canalisation qui seront installés dans le sous-sol ainsi que deux stations de pompage destinées à assurer la pression du réseau sur ce territoire accidenté.

Le maire Gagné a indiqué que la concrétisation du projet viendrait mettre un terme à de longues démarches effectuées auprès des gouvernements supérieurs. Il rappelle que Rivière-Éternité était incapable financièrement de procéder aux travaux d'aqueduc, même avec l'aide assurée aux deux tiers par les gouvernements.

Présentement, les résidences sont approvisionnées en eau grâce à la présence de réseaux privés. M. Gagné ajoute qu'en raison de la grande étendue du village, il est impossible de connecter toutes les résidences existantes.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer