Tour solidaire: un succès sur deux jours

Les 116 cyclistes sont arrivés sous un soleil... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay)

Agrandir

Les 116 cyclistes sont arrivés sous un soleil resplendissant à la Pulperie de Chicoutimi.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page

Près de 40 000 $ ont été amassés pour des projets du Centre de solidarité internationale (CSI) en Afrique lors du 31e Tour solidaire en fin de semaine, auquel prenaient part une centaine de cyclistes au Saguenay-Lac-Saint-Jean.

Les participants sont arrivés triomphants à La Pulperie de Chicoutimi dimanche en fin d'après-midi. En deux jours, ils ont roulé quelque 190 kilomètres autour de la rivière Saguenay jusqu'à Alma et en revenant à Chicoutimi. Pour la première fois, le circuit empruntait les pistes saguenéennes au lieu de se concentrer autour du lac Saint-Jean sur la Véloroute des bleuets.

La directrice générale du CSI, Sabrina Gauvreau, affirme... (Photo Le Quotidien, Michel Tremblay) - image 2.0

Agrandir

La directrice générale du CSI, Sabrina Gauvreau, affirme que le formule renouvelée a été bien appréciée.

Photo Le Quotidien, Michel Tremblay

« On a fait une très bonne campagne de financement au Saguenay. On a dépassé la somme de l'an dernier même s'il y avait moins d'inscriptions, explique la directrice générale du CSI, Sabrina Gauvreau. On ne sait pas encore quelle formule nous allons adopter l'an prochain, si on retourne au Lac ou si on reste au Saguenay. On va prendre le temps de sonder les cyclistes. »

Le trajet se déroulait en une journée de moins que l'an dernier. « C'était plus exigeant », confie la participante Caroline Fréchette. Son fils de 10 ans, Grégoire Lamontagne, en selle sur un nouveau vélo de route, a quant à lui trouvé le parcours plus facile. Il était probablement le plus jeune cycliste du groupe. La famille de Chibougamau, complétée par le papa Yan Lamontage, aime bien faire des sorties dans la région puisqu'ils n'ont pas la chance d'avoir de pistes cyclables dans leur coin. Ils devraient être de retour l'année prochaine.

La présidente d'honneur de l'évènement, Martine Couture, a véritablement eu un coup de coeur pour le Tour solidaire. « Je connaissais déjà le CSI, mais c'était la première fois que je participais. J'ai découvert des secteurs de la région où on ne va pas nécessairement souvent, avec les arrêts chez les producteurs du terroir. J'ai beaucoup aimé l'ambiance, les paysages et le contact avec les gens », relate la présidente-directrice générale du Centre intégré universitaire de santé et de services sociaux (CIUSSS) du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

La météo n'a pas causé trop d'inconvénients aux cyclistes. « On annonçait beaucoup de pluie, et finalement le soleil nous a fait une surprise dimanche ! », se réjouissait Sabrina Gauvreau. Samedi, une journée familiale se déroulait au centre-ville almatois avec le spectacle de Foreign Diplomats en soirée.

Aide internationale

La directrice générale souligne que l'argent amassé servira directement dans les pays visés, soit le Burkina Faso et le Sénégal, en collaboration avec des partenaires locaux. 

« Le projet est commencé depuis un an et demi, indique Sabrina Gauvreau. Près de 700 jeunes filles profiteront du programme d'autonomisation, avec les volets éducation sexuelle et appui à l'entrepreneuriat. On sait que beaucoup ne peuvent plus poursuivre leurs études quand elles tombent enceintes, alors le projet pourra les aider. Il donnera aussi des outils à celles qui finissent l'école pour les préparer à avoir leur propre entreprise ou à aller sur le marché du travail. »

Des stagiaires du Québec participent aussi au projet.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer