Jacques Fortin: un été sous le signe de la consultation

Jacques Fortin se dit très confiant de récolter... (Le Progrès, Jeannot Lévesque)

Agrandir

Jacques Fortin se dit très confiant de récolter la faveur populaire lors des élections du 5 novembre prochain. Cet été, il passe beaucoup de temps à Jonquière, où il rencontre les électeurs et les intervenants du milieu.

Le Progrès, Jeannot Lévesque

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

À trois mois des élections municipales, qui auront lieu le 5 novembre prochain, les candidats à la mairie de Saguenay sont très actifs sur le terrain. Le Progrès a rencontré Josée Néron, Jean-Pierre Blackburn, Jacques Fortin et Arthur Gobeil au cours des derniers jours afin de savoir où en est rendue leur campagne électorale.

Si vous cherchez Jacques Fortin ces jours-ci, allez jeter un oeil du côté de Jonquière. Le candidat à la mairie de Saguenay, qui connaît Chicoutimi comme le fond de sa poche après 24 ans d'implication comme conseiller municipal, y passe beaucoup de son temps. Il cherche évidemment à se faire connaître des électeurs, mais aussi à relever les enjeux qui interpellent les citoyens et les acteurs du milieu.

Chaque jour, Jacques Fortin déjeune dans un restaurant différent, où il discute avec employés et clients.

«Je veux vraiment prendre le pouls des citoyens. Je vais à leur rencontre pour me tenir au courant de ce qui se passe dans leur secteur. Jonquière a manqué d'amour au fil des ans et c'est important pour moi de connaître les priorités des gens», croit celui qui s'est engagé à créer une Place des festivals s'il est élu.

Selon lui, cette proposition ravit plusieurs organisations, qui ne demandent pas mieux que de bénéficier d'un lieu taillé sur mesure pour leurs besoins, à la hauteur du potentiel dont regorgent les événements ayant cours chaque année sur le territoire de la ville.

«Les gens ne veulent pas de Place du Citoyen 2. Ils veulent d'un endroit qui leur permettra de recevoir du monde et qui viendra consolider notre côté festif et chaleureux. Avec nos festivals, on a un produit d'appel comparable à n'importe où dans le monde», poursuit-il.

À trois mois du jour J, le visage basané, vêtu d'un jeans et d'une chemise à manches courtes, celui qui dit «offrir ses services» aux Saguenéens projette l'image d'un homme calme et confiant.

«Les gens veulent un maire qui est au courant des dossiers, qui connaît l'appareil municipal et qui est capable de se revirer de bord. Ce sera ma septième élection. Je n'ai jamais perdu. Le jour des noces, on va être prêts», image-t-il. Un programme est évidemment en gestation, mais Jacques Fortin ne veut pas ennuyer les gens avec trop d'annonces pendant les vacances. Il estime que les citoyens souhaitent plutôt mettre un visage sur un nom, discuter et poser des questions.

La précampagne se déroule aussi sous le signe de la consultation pour Jacques Fortin, qui rencontre des entrepreneurs pour mieux comprendre de quelle façon la prochaine administration pourra les aider.

Impossible de s'entretenir avec le candidat sans lui demander si la controverse entourant l'acquisition d'un terrain sur le boulevard Renaud il y a dix ans porte ombrage à sa campagne.

«Pas du tout! Les gens ne me parlent pas de ça. J'ai été complètement blanchi dans cette histoire. Les gens que je rencontre sont gentils et contents de nous voir. Ils disent qu'ils veulent du changement et qu'ils veulent d'un maire indépendant», dit-il.

En ce qui a trait à la théorie voulant que sa candidature serve à diviser le vote en faveur du Parti des citoyens de Saguenay, le président de l'arrondissement de Chicoutimi croit qu'il s'agit de balivernes.

«Penser ça, c'est peu connaître la politique. C'est sérieux s'en aller en politique. J'ai des gens qui travaillent pour moi et qui s'investissent dans ma campagne. Il y a deux articles non écrits dans la Loi électorale et j'en ai fait un principe : aimer les citoyens et prendre soin d'eux», a affirmé Jacques Fortin.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer