27 sourires pour 23 millions $

Le samedi 5 août passera certainement à l'histoire... (Le Progrès, Rocket Lavoie)

Agrandir

Le samedi 5 août passera certainement à l'histoire pour chacun des membres du groupe, dont le compte de banque sera, au cours des prochaines heures, bonifié de 852 493,10 $.

Le Progrès, Rocket Lavoie

Partage

Partager par courriel
Taille de police
Imprimer la page
Mélyssa Gagnon
Le Quotidien

Parmi le groupe de 27 fonctionnaires du service de la trésorerie de Saguenay qui a remporté le gros lot de 23 millions $ au Lotto Max la semaine dernière se trouvent toujours plusieurs incrédules. Vendredi matin, alors que le voile a été levé sur l'identité des gagnants, nombre d'entre eux ont confié qu'ils peinent encore à y croire.

L'ambiance était à la fête, vendredi, à l'hôtel... (Le Progrès, Rocket Lavoie) - image 1.0

Agrandir

L'ambiance était à la fête, vendredi, à l'hôtel Le Montagnais de Chicoutimi, alors que Loto-Québec a présenté les 27 gagnants du gros lot de 23 millions $, remporté par des fonctionnaires du service de la trésorerie de Saguenay la semaine dernière.

Le Progrès, Rocket Lavoie

« Quand tu apprends ça, c'est une très bonne nouvelle, sauf que c'est un coup de masse en pleine face. C'est comme une bombe atomique. Tu essaies de te calmer, mais le corps ne veut rien savoir. Tu dis à l'employé du dépanneur : ''peux-tu, s'il te plaît, me donner mon billet. [...]. Je l'ai mis dans la poche intérieure de mon veston et je n'arrêtais pas d'y toucher pour être sûr qu'il était encore là », a raconté le responsable, Guy Perron, qui a mis le groupe en place dans la foulée de la fusion municipale il y a une quinzaine d'années. Il a pris la parole devant une salle comble formée de proches et amis des gagnants. En compagnie de ses collègues Yves Darveau, Maude Duchaîne et Chantale Thibeault, il a répondu aux questions de l'animateur Yves Corbeil dans le cadre d'une conférence de presse organisée par Loto-Québec.

M. Perron a poursuivi en racontant qu'après avoir appris la nouvelle, il se sentait incapable de « gérer ça tout seul » et il a immédiatement communiqué avec son collègue Bruno Gagnon.

« J'ai appelé Bruno et là, j'ai essayé de le convaincre qu'on avait gagné 23 millions $. Quand j'ai réussi à le convaincre, il en restait 25 à contacter », a enchaîné l'employé de la Ville, sous le regard du maire Jean Tremblay, présent dans la salle.

Une journée mémorable

Le samedi 5 août passera certainement à l'histoire pour chacun des membres du groupe, dont le compte de banque sera, au cours des prochaines heures, bonifié de 852 493,10 $. Ce jour-là, c'était le branle-bas de combat, alors que tout ce beau monde s'est retrouvé avec une avalanche de messages téléphoniques et de textos.

« J'étais bien assis avec mon épouse sur la véranda en train de boire une coupe de vin. Mon collègue m'a appelé pour me dire ''dépêche-toi, viens-t'en, on a gagné 23 millions $. J'ai dit : ''c'est quoi cette blague-là ? », a relaté Yves Darveau, qui a pris toute la journée de samedi pour digérer la nouvelle.

« C'est demeuré inconcevable. Je ne l'ai pas dit à personne avant dimanche. Ma mère ne m'a pas cru. J'ai été obligé de gager 100 $ avec elle », a-t-il lancé avec humour. Yves Darveau était d'autant plus heureux que le tirage a eu lieu le 4 août, le jour marquant son 20e anniversaire d'embauche à la Ville.

Laisser la poussière retomber

Tout comme la plupart de ses collègues, Yves Darveau n'a pas encore de projet précis pouvant nécessiter qu'il ait recours à une partie de son gain. L'amateur de photo veut laisser retomber la poussière et prendre le temps de réfléchir. Maude Duchaîne va pour sa part « libérer quelques dossiers qui passent dans le compte chaque semaine » et en faire profiter un peu à la famille et aux enfants.

« Le plus le fun, c'est qu'on est 27 à avoir gagné. On va vivre ça ensemble. On ne se fera pas dire des choses comme ''quand est-ce qu'elle prend sa retraite, elle ? '' », a mis en relief la gagnante, visiblement émue. Le groupe a fait savoir qu'il remettrait 27 000 $, l'équivalent de 1000 $ par gagnant, à l'organisme Opération Père-Noël du Saguenay-Lac-Saint-Jean.

L'un des détenteurs du billet victorieux, acheté au dépanneur Cadeko du boulevard Sainte-Geneviève, à Chicoutimi-Nord, a indiqué qu'il songeait à devancer son départ à la retraite. Plusieurs membres du groupe sont jeunes et entendent pour leur part continuer de travailler à la trésorerie de Saguenay, comme à l'habitude. Sous une pluie de confettis, alors qu'ils ont posé pour la postérité, chèque en main, les collègues ont levé les bras dans les airs et lancé un cri d'euphorie collective. Lors d'accolades, certains ont versé quelques larmes. Non, ça ne change pas le monde, sauf que...

Une situation «irréelle»

Irréel.

Voilà le qualificatif utilisé par l'employée municipale Christine Simard pour décrire son état d'esprit, une semaine après avoir remporté plus de 850 000$ à la loterie. La femme de 36 ans ne le croyait tout simplement pas quand elle a reçu l'appel de son collègue samedi dernier, lui annonçant la nouvelle.

«Je me suis obstinée avec lui. Je ne le crois pas encore. Je ne le réalise pas», a-t-elle confié, au cours d'une entrevue accordée au Progrès en marge de la conférence de presse organisée par Loto-Québec vendredi. Selon la société d'État, les chances de gagner un tel gros lot sont d'une sur 28 millions.

Christine Simard a vécu beaucoup d'émotions cette semaine, tout comme son conjoint, Simon Gervais. Le couple s'entend pour dire que c'est Simon qui a eu une montée d'adrénaline dans les heures qui ont suivi la nouvelle.

«Je n'ai pas dormi de la nuit. C'est vraiment beaucoup d'émotion», a-t-il exprimé. Après l'activité publique de vendredi, le couple devait se rendre à son institution financière pour y déposer le chèque.

«On avait rendez-vous à 15h, mais je pense qu'on va y aller avant. Je suis certain qu'ils vont nous trouver un trou. On ne veut pas traîner ça avec nous trop longtemps!», a poursuivi le conjoint de l'heureuse gagnante.

Les deux pieds sur terre, Christine Simard veut elle aussi prendre du recul par rapport à son gain. Le fait qu'elle soit devenue, du jour au lendemain, presque millionnaire ne changera pas grand-chose à son quotidien. Régler quelques dettes, réaliser des petits projets de rénovations. Voilà comment, à court ou moyen terme, sera utilisée une portion de l'enveloppe remportée par la maman de deux jeunes garçons.




publicité

publicité

Les plus populaires

Tous les plus populaires
sur lapresse.ca
»

publicité

Autres contenus populaires

publicité

image title
Fermer